Marchés sous LSD

Bonjour à toutes et à tous,
 

En ce jour qui nous gratifie d’une heure supplémentaire cela laisse un peu de temps pour un petit point cinotactique en attendant la conférence du 19 Novembre prochain à Paris dans laquelle nous décrypterons le fil des dernières actions passées de l’empire du milieu. Ceci afin de comprendre et détailler la nouvelle place que joue cette Chine de plus en plus active vis à vis de l'équilibre mondial ainsi que les nouveaux mécanismes qui se mettent peu à peu en place pour le monde de demain, monde qu'il faudra absolument maitriser pour en tirer le meilleur profit. Car depuis l'été 2015 la Chine est passée sérieusement à l'action en montant d'un cran son offensive dans la guerre des monnaies qui sévit depuis plusieurs années entre les grandes puissances. Cela n'a pas été sans conséquences sur les marchés et au-delà du seul Forex, ce nouveau paradigme doit absolument être pris en compte sérieusement par tous les investisseurs et tous les intervenants actifs pour ne pas subir d’effet collatéral indésirable sur son portefeuille.

 
Retour sur les derniers développements de cette mutation, c’est en ce Vendredi 23 Octobre 2015 par la voie de ce cher Zhou Xiaochuan avec qui il faut désormais compter, que la People Bank of China a une fois de plus créée la surprise en abaissant de 25 points de base le taux directeur de la monnaie du peuple, ramenant ainsi le taux rémunérateur du yuan renminbi à 4,35%.

 
Cela fait suite la veille à un discours ultra accommodant, mais désormais rodé car toujours en droite ligne des précédents, de Mario Draghi sur les perspectives de la politique monétaire européenne. Jeudi le marché avait déjà apprécié, propulsant les indices des actions vers de nouveaux plus hauts récents, rendant le trend désormais bullish et décalant l’Euro en figures. Ce sentiment euphorique fut ensuite renforcé le lendemain Vendredi avec cette action de la banque centrale chinoise, désinhibant les opérateurs pour de nouvelles poussées haussières sur les equities avec un CAC40 qui dépassa 4 900 sans difficulté et une nouvelle figure baissière sur l’euro face au dollar ramenant la parité à 1,10.

 
Dans ces conditions comment ne pas avoir une pensée pour la Federal Reserve qui peine à remonter ses taux tout en distillant un discours de plus en plus cacophonique quant à la suite de sa politique monétaire. Si d’aventure les taux directeurs sur le dollar américain n’étaient pas remontés en Décembre, ce qui semble peu à peu se dessiner, nous aurions alors, entre une situation actuelle qui combine faible inflation en Europe, fragilité dans la reprise US et atterrissage en Chine, toutes les conditions pour développer paradoxalement un beau rallye de fin d’année sur les marchés actions tant les banques centrales, frileuses dans l’idée de changer de cap, continueraient à doper les marchés de leurs Liquidités Sans Discernement...

 
Benoit Fernandez-Riou
 

Avertissement

Cette analyse est diffusée à titre purement informatif et éducatif et ne constitue en aucune façon un document de sollicitation en vue de l'achat ou de la vente des instruments financiers émis par la société objet de l'étude. L'investissement et le trading sont des activités présentant des risques financiers. Tout investisseur doit donc se faire son propre jugement quant à la pertinence d'un investissement dans une quelconque valeur mobilière émise par la société mentionnée dans cette analyse, en tenant compte des mérites et des risques qui y sont associés, de sa propre stratégie d'investissement et de sa situation légale, fiscale et financière.

Analyses similaires