La fin du monde aura-t-elle lieu ?

Depuis le plus bas atteint en 2009 les indices américains ne cessent de gagner du terrain vers le nord.

Néanmoins la situation dans laquelle ils se trouvent me laisse songeur et perplexe.

Ceux qui me lisent ici connaissent cet outil très simple pour apprécier les mouvements de long terme : Il s'agit de la vitesse de hausse. Celle-ci est très simplement et aisément représentée par une droite joignant le creux à un sommet qui suit dans un grand mouvement. Vous en avez trois exemples ci-dessous avec la hausse de 1995 à 2000, celle de 2002 à 2007 puis celle commencée en 2009 dans laquelle nous sommes toujours.

Une vitesse étant obtenue en divisant une distance parcourue par un intervalle de temps, la droite joignant le creux de 2002 au sommet de 2007 représente par exemple la vitesse, en nombre de points par jour, de cette hausse.

En traçant deux autres droites strictement parallèles à celle de 2002-2007 et en les faisant partir du creux de 1995 pour l'une, et du creux de 2009 pour l'autre, on remarque deux choses :

- la hausse de 1995 à 2000 s'est déroulée à une vitesse équivalente à celle de 2002 pendant les 3/4 de la hausse totale. Dans le dernier quart la vitesse de hausse s'est soudainement accrue pour finalement terminer en explosion de la bulle des actions.

- la hausse démarrée en 2009 se déroule depuis le début à un rythme supérieur à ceux des hausses de 1995 et de 2002 (ce qui lui a d'ailleurs valu plusieurs consolidations relativement profondes). Chacune des poussées haussières depuis 2009 a approximativement la vitesse qu'avaient les prix dans la phase finale (1998-2000) de la bulle de 2000 (sinon plus).

Cette situation est d'autant plus surprenante que depuis mi-2011 le consensus des analystes revoit presque systématiquement à la baisse ses prévisions de résultats d'une semaine sur l'autre (voir ci-dessous le suivi des prévisions de T4 -2012 et des résultats de 2013 tiré du consensus Standard&Poors).

Inutile de vous faire un dessin sur la suite que j'envisage. Certains vont encore crier au scandale ! J'ai encore dans les oreilles (et dans mes archives) les cris d'orfraie poussés par ceux-ci en 2006/2007. Pourtant en examinant le cycle des résultats des entreprises nous arrivons précisément à un sommet généralement synchrone avec un retournement des prix des indices (historique depuis 1990 ci-dessous réalisé à partir des données de Standard&Poors - zone grisée : estimation du consensus - historique complet depuis 1948 sur le blog).

Reste bien évidemment le timing de tout ça !

Les rectangles en pointillés reportés sur chaque hausse montrent que la hausse de 1995 à 2000 a globalement eu la même durée que celle de 2002. Néanmoins celle-ci a commencé au même rythme pour finir en apothéose. Faut-il en conclure que la hausse de 2009 commençant à un rythme effréné bien supérieur au rythme de la hausse de 1995 (voire de 1998 !) ne tiendra pas la distance jusqu'aux pointillés, ou, qu'au contraire, l'inertie du mouvement haussier sera tel qu'il nous entrainera jusqu'en février 2014, voire plus loin ?

A vous d'en juger. En attendant ....

 

Buon Natale e Felice Anno Nuovo!

Merry Christmas and Happy New Year!

Joyeuses fêtes et bonne année !

Feliz Navidad y Próspero Año Nuevo!

Feliz Natal e Próspero Ano Novo!

Frohe Weihnachten und ein gutes Neues Jahr!

Prettige Feestdagen!

God Jul och Gott Nytt År!

Bon Nadal i Feliç Any Nou!

メリークリスマス&ハッピーニューイヤー

 

Avertissement: 

Cette analyse est diffusée à titre purement informatif et éducatif et ne constitue en aucune façon un document de sollicitation en vue de l'achat ou de la vente des instruments financiers émis par la société objet de l'étude. L'investissement et le trading sont des activités présentant des risques financiers. Tout investisseur doit donc se faire son propre jugement quant à la pertinence d'un investissement dans une quelconque valeur mobilière émise par la société mentionnée dans cette analyse, en tenant compte des mérites et des risques qui y sont associés, de sa propre stratégie d'investissement et de sa situation légale, fiscale et financière.

Analyses similaires