Range Projection, une stratégie de swing trading

Range Projection : une stratégie de swing-trading

Contre la tendance

Les stratégies de contre-tendance peuvent être très profitables. Dans une tendance haussière, les traders de contre-tendance prennent une position à découvert, dans une tendance baissière ils achètent une position longue. La stratégie Range Projection permet aux swing traders de procéder de la même manière. La philosophie de cette méthode est simple : le système cherche une "grande bougie" représentant un multiple de la volatilité actuelle. Selon l'auteur de la stratégie, le trader allemand René Wolfram, cette grande bougie capture une bonne partie de la tendance. Dans les tendances baissières, le système calcule le cours de clôture de cette bougie moins la longueur de cette même bougie. Il prend alors une position longue. L'inverse est valable pour les signaux de vente à découvert. Il s'agit d'une stratégie qui s'applique sur les actions. Nous avons testé la stratégie sur un certain nombre de celles-ci.

Air France, graphique jour (illustration n°1)

Sur le graphique en jours d'Air France, le système identifie une grande bougie haussière et ouvre une position à découvert à 8,68 (flèche rouge). Une semaine plus tard, l'action atteint l'objectif à 8,33 (flèche verte). Nous avons ici notre premier point de critique : l'objectif (ligne verte) est plus petit que le risque, c'est à dire l'ordre stop-loss (ligne rouge).

Air France, graphique jour (illustration n°2)

Dans ce deuxième exemple, le système identifie une grande bougie baissière  (arrière-plan bleu) et prend une position longue deux jours plus tard (flèche verte) à 10,35. Cinq jours plus tard, le cours atteint l'ordre stop-loss à 9,69 (flèche bleue). Le ratio risque-récompense est d'environ 1:1 sur ce trade.
Ces deux exemples illustrent le fait que cette stratégie fonctionne avec un ratio risque/gain très restreint voir négatif. Cela signifie bien évidemment que le taux de réussite doit être excellent (supérieur à 70 %) pour être profitable. Pour cette raison nous avons décidé d'effectuer un back test sur 13 ans pour  Air France.

Courbe du capital Air France, 2001-2014

Le résultat est certes positif, car il y a un gain de presque 9 Euros par action, mais le système subit des pertes cumulées (drawdown) depuis 7 ans (zone orange)... Aucun trader ne pourrait tolérer une telle performance. Pour nous faire une opinion, nous avons effectué des back tests sur plusieurs actions de différents pays européens  et de différents secteurs.

Heineken évaluation 2001-2014

Le back test pour l'action Heineken de 2001 à 2014 donne de meilleurs résultats. Il y a eu des gains (jaune : 2,01 Euros en 13 ans !), mais la perte moyenne (rouge) est nettement supérieure au gain moyen (vert). Même le taux de réussite élevé (flèche verte) ne parvient pas à tirer les résultats vers le haut. Les back tests pour cette période sur l'action allemande Daimler ont donné un résultat de  -7,35 Euros avec, de surcroit, une perte maximum cumulée de 14,95! Pour Allianz le résultat était encore pire : -29,36. Le meilleur résultat obtenu était sur l'action italienne Pirelli. Ici, le gain était de 2,77 Euros (au bout de 13 ans), mais la perte maximum cumulée était également au-dessus des 50%.

Conclusion

Bien que cette stratégie ait fait de légers gains sur certaines actions (Heineken, Pirelli, Air France), nous constatons de lourdes pertes sur d'autres actions (Daimler, Allianz). Sur l'action Axa le système a été la victime d'un écart baissier à l'ouverture. Une perte de 21,31 Euros, et le système ne s'en est pas remis en 13 ans. Cela révèle évidemment un risque caché... Cette stratégie génère peu de trades (2 à 3 par an), son évaluation ne doit donc pas être prise à la lettre. Cependant, la tendance est claire : la moyenne des trades perdants est deux fois supérieure à la moyenne des trades gagnants. Le taux de réussite élevé sur de nombreuses actions ne parvient pas à rattraper ce manque à gagner.

Avertissement: 

Cette analyse est diffusée à titre purement informatif et éducatif et ne constitue en aucune façon un document de sollicitation en vue de l'achat ou de la vente des instruments financiers émis par la société objet de l'étude. L'investissement et le trading sont des activités présentant des risques financiers. Tout investisseur doit donc se faire son propre jugement quant à la pertinence d'un investissement dans une quelconque valeur mobilière émise par la société mentionnée dans cette analyse, en tenant compte des mérites et des risques qui y sont associés, de sa propre stratégie d'investissement et de sa situation légale, fiscale et financière.

Analyses similaires