soja

Le prix du soja pourrait connaître plus de fluctuations au cours des prochaines semaines. Depuis environ six semaines maintenant, il oscille presque immobile autour de 900 cents US le boisseau (formation en triangle). Toutefois, si le conflit commercial entre les États-Unis et la Chine continue de s'apaiser au cours des prochains jours, la probabilité est forte pour que le prix s’aprécie.

Graphique UT Jour du contrat Future sur le Soja (Soyabean) éch août 2019 via NanoTraderFull

Future CME

NanoTrader Full

A noter que le désaccord sur l'achat de produits agricoles est (et a été) un point clé dans le différend commercial entre les États-Unis et la Chine. Au début de la semaine, l'agence de presse publique chinoise Xinhua a annoncé que plusieurs entreprises chinoises avaient passé de nouvelles commandes pour des produits agricoles américains.

En outre, les représentants commerciaux des deux pays se réuniront lundi prochain en Chine pour reprendre les négociations sur le différend douanier. Si d'autres signes d'assouplissement devaient se manifester, cela pourrait faire grimper le prix du soja américain. À l'heure actuelle, les Chinois satisfont leur demande de soja principalement par le biais d'importations en provenance du Brésil.

D'un point de vue technique, la tendance à la hausse à court terme du soja qui est en vigueur depuis la mi-mai reste intacte. Toutefois, la résistanxe de l'ordre de 920 cents EU le boisseau (borne haure du triangle) ralentira encore la hausse des prix. D'un point de vue technique, son débordement libèrerait un potentiel de prix d'environ 1.000 cents US le boisseau. En dessous, le prix du soja est solidement soutenu à environ 875 cents US.

Conclusion :

Les chances d'une nouvelle hausse du prix du soja augmentent avec une rupture de la résistance de 920 cents EU le boisseau.
  • Les investisseurs souhaitant profiter des gains de prix doivent commander un ETC sans effet de levier pour le soja (exemple ISIN : AT 000 0A0 5VQ 6).
  • Les traders peuvent quand à eux s’intéresser au contrat Future du CME/CBOT