EUROPCAR (EUCAR): Haro sur les analystes financiers? Le coup de gueule de la semaine

Petit coup de gueule de fin de semaine.
Le gouvernement pousse les épargnants à se tourner vers la bourse, vers les actifs dits risqués,
Les assureurs poussent les épargnants à se tourner vers les Unités de Compte (UC).

C'est plutôt bien! Mais il va falloir éviter de faire peur aux futurs actionnaires.

La valeur EUROPCAR vient de se faire dézinguer en bourse avec un -37% historique. Une surprise? Pas vraiment. Depuis des semaines, je préviens sur ce titre: la tendance est baissière. Je restais négatif et je surveillais les premiers signaux, éventuels, haussiers pour valider un retournement.
Une valeur, même "value" ne devrait jamais se confondre avec un ticket de loto. Investir en bourse ce n'est pas jouer!

Les analystes qui suivent la valeur, si j'en crois mes sources, étaient soit à l'achat soit neutre. Donc la question qu'il convient de se poser est de savoir à quoi servent les analystes, rémunérés pour conseiller des épargnants, des boursicoteurs, en manque de repères, et qui ont donc légitiment besoin de conseils éclairés.

Jamais ici, je ne ferai le malin en prétendant deviner, avoir raison, savoir... mettez-y le verbe que vous voulez. Je me trompe, et je paye quand je me suis trompé. C'est normal. Mais certaines erreurs ne devraient pas se produire. Tout simplement.
Mais EUROPCAR présentait une situation graphique qui ne laissait pas de place au doute. Je ne prétends pas, non plus, qu'il était possible de prévoir cette chute libre. Mais appâter les épargnants en leur parlant de "value" de valeur décotée" et de je ne sais quoi encore... est juste scier la branche sur laquelle sont assis les professionnels de la bourse.

Depuis plus de 25 ans que je fais ce métier, j'ai vu beaucoup de professionnels se laisser aller à des propos non mesurés, dangereux. Je me souviens d'analystes stars de la bulle internet (bon ok ça fait vieux combattant, mais c'est mon histoire!) pousser les clients à acheter des valeurs télécoms (dont je tairai ici le nom) alors qu'elles dessinaient leurs sommets historiques. Ils étaient sûrs d'eux. J'ai connu par la suite beaucoup de clients qui sont restés scotchés avec des valeurs qui ont dévissés de 80 à 90%.

Je pense que nous avons tous une devoir de pédagogie, d'explication. Et jamais, certainement jamais, un devoir d'exciter les émotions, la cupidité (la fameuse "greed").

europcar

Comme on peut le voir sur ce graphique, EUROPCAR évolue depuis plusieurs mois dans un double canal baissier, et il est "cappé" par la SMA200. La tendance baissière est intacte, avec des bas de plus en plus bas, des hauts de moins en moins haut, des supports qui servent de résistance (inversion de polarité), Bref, l'analyse technique pour les nuls. L'épisode "climax" d'hier est surprenant par son ampleur. Pas par sa direction. J'avais averti plusieurs fois sur TVFinance du risque sur ce titre. Voir les vidéos ci-dessous.

Il suffit de regarder comment l'action avait rebondi en 2016 pour voir quels seront les premiers critères techniques à prendre en compte pour envisager un retournement.

Un proverbe boursier dit que l'on n'attrape jamais un couteau qui tombe. Visiblement les analystes financiers ne sont pas fans des proverbes boursiers, ni de l'analyse technique.
Ils ont tort!
C'est un fait.


Bon trading à tous

Bernard

PS: Soyez prudents. Plus que jamais, construisez votre propre système d'investissement et n'écoutez jamais ceux qui n'investissent pas eux-mêmes. Le gouvernement a raison de pousser les épargnants vers la bourse. Mais il faudra accompagner ces mêmes épargnants pour ne pas les voir s'enfuir aussi vite qu'ils sont arrivés, comme cela a pu se produire dans le passé.