Bonjour à toutes et à tous,

Tandis que la grande bougie rouge du 20 Avril dernier sur le CAC a permis aux chasseurs d’ours de faire le plein de fourrure en ce début de printemps frisquet, la saison des résultats bat son plein cette semaine en France, mais également outre-Atlantique où chaque grizzli, même le plus menaçant, risque sa peau.
Et même s’il ne faut pas la vendre avant de l’avoir tué, avec un Dow-Jones autour de 34 000, le Nasdaq vers 14 000 et un S&P500 proche de 4 200, des records absolus de tous les temps, et dont les accélérations exponentielles sont causées par les multiples injections massives de liquidités bon marché depuis Avril 2020, il ne fait aucun doute que chaque ursidé est en danger.

En des temps plus « normaux », nous dirions qu’à de tels niveaux de valorisation il est temps d’alléger, voire de retourner nos positions, car l’élastique tendu ne demande qu’à nous faire revenir à des moyennes plus basses. Mais nous devons accepter de ne plus être dans cette normalité académique car la perte généralisée de repères et l’inversion des valeurs qui touchent tous les domaines du monde, notamment en occident, ne fait pas exception sur nos marchés financiers où être en crise est désormais compatible avec des records de valorisation. Par exemple, rien qu’en France nous avons eu récemment sur l’année 2020 le malheur de constater une chute du PIB de l’ordre de 10 %, un record, et en même temps le bonheur de déplorer un nombre de faillites historiquement faible depuis des décennies ; bref grâce à l’argent magique quand tout va mal, finalement tout va bien.

CAC40 quotidien sur Nano Trader :
2021-04-28 - CAC

NanoTrader

Cependant cette situation ne pourra pas durer indéfiniment et effectivement les perspectives bearish très sérieuses reviendront un jour ou l’autre sous les projecteurs, précipitant ainsi les derniers taureaux dans un précipice qui leur sera fatal. Mais en attendant c’est bel et bien les troupeaux de bovins qui ont envahi les prairies, paissant dans des champs luxuriant de graminées poussant au soleil d’une recovery Covid arrosée de fertilisants mixant quantitative easing et taux directeurs bas.

En d’autres termes préférez avoir tord avec la foule que raison contre elle, et tant que l’ascenseur monte préférez rester à l’intérieur pour continuer à gravir les derniers étages, mais tout en vous rapprochant discrètement de la porte, car lorsque l’alarme incendie sonnera il sera préférable d’être le premier à faire un pas dehors.

Buy, hold and trailing stop serré... bon trades...


Benoit Fernandez-Riou

Livres Forex Trader