wolfe wave

La vague de Wolfe – une façon esthétique de réaliser des profits. Une configuration graphique peut aussi se composer de chandeliers individuels. Il peut s’avérer stratégiquement intéressant de les trader, car ces chandeliers apparaissent dans un graphique indépendamment des indicateurs ou du contexte fondamentale. Cependant, il est difficile d’en tirer profit sur le long terme, car il en résulte souvent un échec . Un bon rapport risque/rendement et un taux de succès solide sont donc indispensables. La vague de Wolfe est typiquement une configuration qui réunit ces deux critères et qui peut par ailleurs être définie très précisément. Même si elle n’apparaît pas fréquemment, elle promet toujours d’excellents trades.

DÉFINITION ET FORMATION

La figure 1 montre la théorie de la vague de Wolfe. Même si cela peut sembler un peu confus à première vue, sa construction suit un système bien précis. Les points 1 et 3 marquent des creux relatifs et les point 2 et 4 des sommets relatifs. Dans le cas d'une vague de Wolfe haussière, il est important que le sommet du point 4 soit inférieur au sommet du point 2 et que le creux du point 3 soit inférieur au creux du point 1. Une fois ces quatre points détectés, ils peuvent être reliés par des lignes. La suite est déterminante.

Selon la théorie, le point 5 est un nouveau creux qui se forme généralement en dessous de la ligne tracée entre les points 1 et 3. C’est là que doit se produire un retournement de tendance, dont le mouvement peut résulter en un trade profitable. La figure 1 montre une vague de Wolfe haussière. La vague de Wolfe fonctionne également dans le sens inverse en tant que configuration baissière.

Figure 1. Composition de la vague de Wolfe. La vague de Wolfe se compose de cinq points et trois lignes, qui servent également à déterminer l’objectif. Le stop est idéalement placé au point 5.

wolfe 1

nano

DÉFINIR LE NIVEAU DE L’OBJECTIF

Il existe deux options pour déterminer le prix cible. La première consiste à déterminer un prix précis obtenu grâce à une ligne tracée entre les points 1 et 4. Dès que le rallye partant du point 5 franchit cette ligne, le prix de vente cible est atteint. La deuxième option est une toute autre approche, car elle est temporelle.

Ici, le point de vente est atteint lorsque le cours touche l’intersection des deux lignes partant du début de la configuration. Dans l’exemple illustré à la figure 1, les deux points coïncident. En réalité, cela arrive rarement et il faut donc d'abord choisir l'une des deux variantes ou procéder en fonction de celle qui produit le premier point de sortie.

STOP ET RATIO RISQUE-RENDEMENT

C’est cet aspect qui rend la vague de Wolfe particulièrement intéressante. Le plus bas situé au point 5 est le niveau idéal pour le stop. De même, comme il est souvent difficile de déterminer avec précision un plus bas, vous pouvez utiliser le croisement haussier au-dessus de la ligne 1-3 comme point d'entrée. Même dans ce cas, la relation entre l'entrée, le stop et le prix cible, si elle est déterminée par la ligne 1-4, offre un excellent rapport risque/rendement. Tous les critères d'identification et de validation de la vague de Wolfe sont ainsi établis.

CINQ POINTS, TROIS LIGNES

Le travail du trader des vagues de Wolfe n’est pas très exigeant. L’identification de la configuration se fait simplement en comptant les hauts et les bas. Une fois les points 1, 2, 3 et 4 identifiés et les lignes tracées, il suffit d’observer l’évolution du cours et de détecter un point 5 favorable. Lorsque le cours déclenche un signal en croisant la ligne 1-3, une position est ouverte. L’objectif et le stop sont fixes. Les vagues de Wolfe peuvent apparaître sur n'importe quel graphique, indépendamment de l’unité de temps et de la valeur observée et sont, de par leur nature, particulièrement adaptées au Top- & Bottom fishing (chasse aux extrêmes).

EXEMPLE – LADBROKES Plc

En juillet de cette année, la valeur Ladbrokes sur FTSE (Fig. 2) a formé une vague de Wolfe quelque peu déformée mais néanmoins haussière qui répondait à tous les critères. Après un léger retard sur le plus haut du point 2, les points 3, 4 et 5 ont rapidement suivi. Le creux du lendemain n'a heureusement pas été assez loin pour stopper le trade.

Figure 2. Ladbrokes Plc, graphique journalier. Ce graphique montre une vague de Wolfe haussière en combinaison avec le RSI, dont la divergence (ligne bleue) sert de filtre.

wolfe 2

Nano

L'objectif a été atteint peu de temps après. L’objectif temporel, qui se situait plus loin, aurait donné un résultat bien moins bon. D’où l’importance de toujours opter pour l’objectif qui se produit en premier, à moins que le stop ne se déclenche avant. En supposant que le trade ait été exécuté au croisement de la ligne 1-3, les chiffres suivants sont obtenus : entrée à 227,34, stop à 220,75 et objectif à 258,00. Donc 6,59 ont été risqués pour atteindre 30,66, soit un ratio risque-rendement d’environ 4,6.

La figure 2 montre également l’indicateur Relative Strength Index (RSI), qui peut être utilisé pour filtrer les plus bas. La règle est simple : si le graphique forme un nouveau bas qui n'est pas apparent dans le RSI, ce bas doit être considéré comme faible, ce qui suggère un possible retournement de tendance. Ce phénomène est appelé divergence. Le RSI est un excellent filtre pour la vague de Wolfe.

LES VAGUES DE WOLFE BAISSIERES

Dans les mois d'avril et mai de cette année, un autre titre du FTSE, Prudential, affiche une vague de Wolfe baissière dont la forme est un peu plus belle (Fig. 3). Comme vous pouvez le constater, l'objectif de prix (ligne pointillée 1-4) est atteint de manière optimale. L'objectif temporel aurait été un peu plus ambitieux, mais venait également plus tard.

Ici aussi, le croisement rapide de la ligne 1-3 par le point 5 offre un ratio rendement/risque de première classe : entrée à 726.00, stop à 736.00 (le risque n’est donc que de 10.00). L'objectif est atteint à 642.00. Il en aurait résulté un bénéfice de 82,00. A titre indicatif, si ce trade ne réussissait qu'une fois sur huit, il serait quand même rentable. L'expérience a toutefois démontré que le taux de réussite pour un trade moyen est bien supérieur à 12,5 %.

Figure 3 : Prudential, graphique journalier. Ici, vous pouvez voir une vague de Wolfe baissière. Près de deux mois s'écoulent entre le point 1 et l'objectif de prix.

wolfe 3

Nano

LA VAGUE WOLFE PORTE BONHEUR

La figure 4 montre un autre exemple d'une vague de Wolfe baissière, observée sur Tate & Lyle Plc à la fin septembre 2007. Elle répond à tous les critères et le trade a pu être exécuté tout près du point 5. Toutefois, il n'y a jamais eu de croisement avec la ligne 1-4, car il y a un écart de prix important dans le graphique à ce point. Dans ce cas, il est possible de clôturer au cours d'ouverture. De plus, ce jour coïncide avec l’objectif temporel. Dans le cas présent, le trader peut se réjouir d'avoir réalisé un bénéfice supplémentaire, mais cet exemple démontre que de tels écarts de prix peuvent en théorie également se produire contre une position, entraînant des pertes imprévues. Assurez-vous toujours que vous maîtrisez vos risques. Un risque par trade de plus de 3% de la taille totale du compte est négligent et ne peut plus être considéré comme du trading sérieux.

Figure 4 : Tate & Lyle Plc, graphique journalier. L'écart de prix a favorisé le trade et même augmenté le profit. En même temps, elle coïncide avec l'objectif temporel qui se trouve à l'intersection des lignes 1-3 et 2-4.

wolfe 4

Nano

RÉSUMÉ

La Vague de Wolfe peut être décrite comme la reine discrète des configurations graphique. De nombreux critères sont nécessaires à sa formation, mais ils sont complémentaires. Une fois que les cinq points et les trois lignes ont été déterminés, vous pouvez vous attendre à une transaction avec un bon rapport risque/rendement et un stop et un objectif précisément définis. La vague de Wolfe peut être décrite comme une approche de Top & Bottom fishing et peut donc s’intégrer dans une stratégie existante de Top & Bottom fishing.

Si vous voulez améliorer encore la qualité des transactions individuelles, il est conseillé d'utiliser le Relative Strength Index comme filtre. Les vagues de Wolfe peuvent apparaître sur n'importe quel graphique, mais le résultat avec des graphiques journaliers est souvent meilleur, car les tendances qui s'y produisent sont généralement un peu plus prononcées que les mouvements intra-day.

Soyez créatifs !

Source : Traders' Mag.