Les outils basés sur la série de nombres de Fibonacci font souvent preuve d'une précision étonnante en atteignant les niveaux de prix calculés et sont souvent utilisés à des fins diverses.
Cet article se concentrera sur un cas spécifique : Lorsqu'il existe une tendance claire à la hausse ou à la baisse et que l'on se trouve dans une phase de correction à contre-tendance.
Le principe présenté est d'identifier une zone de retournement probable pour reprendre la tendance principale. Ce faisant, la confluence entre retracement du mouvement principal et projection de l'objectif de la correction est recherché.

1. Les retracements de Fibonacci

Si la correction du mouvement de tendance principale a été initiée, un retracement de Fibonacci peut lui être appliqué.
Dans une tendance haussière, cela se fait à partir du plus bas de la tendance jusqu'au plus haut à présent établi (dans une tendance baissière, du plus haut de la tendance jusqu'au bas).
Maintenant, vous avez déjà quelques indices sur l'endroit où la correction pourrait se terminer approximativement.
Les retracements les plus fiables sont généralement les niveaux 61.8, 78.6 et 38.2.
Ensuite, il convient d'examiner la structure de la correction.

Structure de la correction

La correction d'une tendance se déroule généralement en trois phases : le premier mouvement contraire à la tendance est suivi d'une courte reprise, puis du second mouvement contraire à la direction de la tendance dominante. On peut le voir clairement dans l'exemple suivant (voir graphique) :
Il existe une tendance haussière prépondérante, qui a été initialement corrigée dans la première vague baissière. Après une reprise dans le sens de la tendance dominante, la deuxième vague baissière suit.

Fibo1


2. La projection de Fibonacci

Le retracement de Fibonacci montre déjà des zones où la fin de la correction est probable et où la reprise de la direction de la tendance dominante pourrait se produire. Pour le préciser davantage, on peut utiliser une méthode pour déterminer des objectifs de prix, comme la projection de Fibonacci.
La projection de Fibonacci nécessite trois points d'ancrage lors de sa création : Le début de la correction, la fin du premier bras de correction et la fin de la courte reprise au sein de la correction. Pour cela, il est essentiel de connaître la structure commune d'une correction, qui a été expliquée dans le paragraphe précédent.
Dans une tendance haussière dominante, on met l'outil dans la correction baissière comme suit : Du sommet du dernier mouvement de tendance au creux de la première vague de correction (qui va à l'encontre de la tendance haussière), puis au prochain sommet établi, qui se forme avant le début de la deuxième vague de correction (à la baisse).
Si l'on se trouve dans une tendance baissière dominante, la projection est faite à partir du bas de la tendance jusqu'au haut de la première vague de correction, puis jusqu'au bas qui est établi avant le début de la deuxième vague de correction à la hausse.
Les niveaux cibles de la projection sont dérivés des ratios de Fibonacci : 0.786, 1, 1.272, 1.618, ... Ils déterminent ainsi l’objectif possible du second bras de correction.

La combinaison des deux outils (retracement et projection)

Si l'on combine les deux outils, on sera souvent en mesure d'identifier les chevauchements des retracements et des cibles de projection. Ces régions de confluence de niveaux permettent de définir un point d‘entrée (selon ses propres critères !) si l'on veut spéculer sur la poursuite de la tendance dominante.

Fibo2

Dans chacun de ces exemples, le prix converge vers une zone (violet) composée du retracement de 61,8 et de la projection de 0,786. Les deux niveaux ne sont pas exactement superposés, mais ils forment une très petite zone de prix où un renversement de tendance est probable - pour deux raisons.
Il s'agit également de la plus "belle" zone de confluence sur les deux graphiques, car il y a une plus grande distance entre le retracement en question et la projection dans les autres possibilités. Cette situation est plus extrême sur l'argent (à droite) que sur le S&P 500 (à gauche). La prochaine zone de hausse de l'indice américain pourrait bien se situer au niveau du retracement de 78,6 et la projection de 1,272.

Conditions préalables à l'entrée

Toutefois, avant de conclure une transaction avec cette méthode, certaines conditions doivent être remplies. Tout d'abord, la projection de Fibonacci exige une structure claire de la correction, de sorte qu'elle suive le schéma typique en trois phases. De plus, la correction ne doit pas avoir un momentum trop important (par rapport aux mouvements dans la direction de la tendance principale) et le volume doit soutenir la tendance. Ce dernier point fait partie de la théorie de Dow, qui implique que le volume doit toujours augmenter dans le sens de la tendance et s'aplanir lors des corrections.
De plus, il faut garder à l'esprit que les zones identifiées ne sont que des zones de retournement probables - cela ne constitue en aucun cas une configuration pour un trade. Il existe ici de nombreuses options, que vous devez adapter à votre propre style de négociation et back-tester pour obtenir un succès durable. Un exemple serait d'attendre un renversement de tendance dans l'unité de temps inférieure dès que le prix a atteint la zone de confluence. Cependant, même cela doit être combiné avec un stop loss et un take profit relativement serrés.
Ainsi, les deux outils ne fournissent que la zone où il faut attendre. La façon dont on procède ensuite est distincte et doit être élaborée séparément.

Conclusion
La combinaison de deux outils de Fibonacci (retracement et projection) permet de déterminer des zones de retournement très probables au sein d'une correction d'un mouvement de tendance. Ceux-ci sont ensuite intéressants pour trouver une entrée dans le sens des tendances dominantes, ce qui doit être fait selon une stratégie qui vous est propre.
L'ouverture "à l'aveugle" d'une transaction dans les zones de confluence de Fibonacci peut conduire au succès, mais n'est pas toujours fiable. Ainsi, la méthode présentée n'est pas une stratégie de trading en soi, mais seulement une méthode permettant de déterminer l'objectif de prix du mouvement de correction, que vous pourrez utiliser pour vos propres trades.