Les investisseurs adeptes d’Analyse Technique s’intéresseront aux actions de MTU Aero Engines.
Depuis sa dernière accélération haussière en novembre dernier, le titre évolue au sein d’un range.
Il a déjà effectués plusieurs allers-retours au sein de ce dernier.

Lors de la crise sanitaire il y a un an, le cours de l'action MTU Aero Engines a été durement touché. En un mois, le cours de l'action du fournisseur d'aéronefs s'est effondré de près de 65%. La phase de reprise qui a suivi a été caractérisée par une forte volatilité et se poursuit jusqu'à ce jour. Au départ, l'action a fluctué entre environ 100 euros en bas et environ 140 euros en haut.

A partir de mi-mai 2020, l'action a alors entamé une poussée intermédiaire dynamique. Les prix sont montés à 190 euros et donc presque à la moyenne de 200 jours. Cependant, à proximité de cette moyenne de long terme, qui est importante pour le graphique, le prix du MTU a de nouveau baissé.

Début novembre, l'action a réussi à sortir dynamiquement de cette phase de consolidation. L'action a retrouvé son plus haut de juin d'environ 190 euros. Cette résistance technique devrait désormais devenir un support de cours. Le cours de l'action évolue de nouveau sur un marché latéral depuis la mi-novembre. Celui-ci a jusqu'à présent été plafonné aux alentours de 220 euros, tandis que les parcours proches de l'ancienne zone de résistance autour de 190 euros sont solidement soutenus.

Cette semaine, le cours de l'action a glissé pour la troisième fois depuis la mi-novembre dans le sens des 190 euros et est remonté à ce niveau. D'un point de vue technique, les chances sont bonnes que l'action atteigne dans un premier temps le niveau de résistance actuellement en vigueur autour de 220 euros.

Graphique du CFD de l’action MTU Aero Engines en UT jour avec NanoTrader

MTU

Nano

Conclusion : Le rebond actuel sur la base du range peut être mis à profit pour une entrée en position qu’il conviendrait de renforcer si la résistance du range venait à céder. Le stop initial peut assez logiquement se situer sous le support du range avant d’être ramené en breack even lorsque la résistance sera rejointe puis déplacé sous la résistance en cas de franchissement.