Annonce

Réduire
 
Aucune annonce.

Jusqu'ici tout va bien...

Réduire
 
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • #16
    http://www.leparisien.fr/economie/ge...or=AD-32280599
    " «La finance va vivre un tsunami d’ici fin 2020», selon l’ex-n°2 de Wall Street"

    Commentaire


    • #17
      Chine: Plus forte baisse des profits dans l'industrie depuis 2011

      27/03/2019 | 07:12
      PEKIN (Reuters) - Les bénéfices des entreprises industrielles chinoises ont connu lors des deux premiers mois de l'année leur plus forte baisse depuis la fin 2011, soulignant la pression croissante qui pèse sur l'économie chinoise dans un contexte de refroidissement de la demande intérieure et de guerre commerciale avec les Etats-Unis.

      Selon les chiffres communiqués mercredi par le Bureau national de la statistique (BNS), les profits des sociétés du secteur industriel ont diminué de 14,0% en janvier-février en rythme annuel, à 708,01 milliards de yuans (93,7 milliards d'euros).
      Il s'agit de leur plus importante baisse depuis que Reuters a commencé à consigner ces statistiques en octobre 2011.
      Pékin choisit de combiner les statistiques de janvier et février afin d'atténuer les distorsions provoquées par les festivités du nouvel an lunaire.
      Les résultats des entreprises du secteur ont été affectés surtout par une diminution des prix de produits clés comme l'automobile et l'acier, a précisé un représentant du BNS, Zhu Hong, dans un communiqué.

      Le calendrier des festivités du nouvel an lunaire, qui se sont déroulées début février, a aussi eu un impact sur les affaires plus néfaste cette année qu'en 2018, a-t-il ajouté.

      Cette baisse des profits dans l'industrie se trouve dans la lignée de l'essoufflement de la production industrielle, qui a enregistré en janvier-février sa plus faible croissance en 17 ans.

      (Stella Qiu, Ryan Woo et Min Zhang; Jean Terzian pour le service français)

      Commentaire


      • #18
        Envoyé par 1388 Voir le message
        http://www.leparisien.fr/economie/ge...or=AD-32280599
        " «La finance va vivre un tsunami d’ici fin 2020», selon l’ex-n°2 de Wall Street"
        Bonjour,

        Ne pas oublier que la Fed a indiqué qu'elle ne montera pas ses taux avant AU MOINS 2 ans...

        Commentaire


        • #19
          Une crise...des difficultés inattendues...des chocs externes...


          La Fed peut sortir l'arsenal de crise en cas de choc, dit Clarida

          28/03/2019 | 18:14
          PARIS/MILWAUKEE (Reuters) - La Réserve fédérale peut sortir du cadre traditionnel de la politique monétaire si l'économie subit des difficultés inattendues, a déclaré jeudi son vice-président Richard Clarida.

          "Si nous avons un choc défavorable pour l'économie (...) la première réponse serait d'employer les outils monétaires habituels", a-t-il dit, lors d'une conférence donnée à la Banque de France.
          "Si cela ne suffit pas, il y a d'autres instruments dans la boîte à outils qui ont déjà été employés et il est certain qu'on les emploierait à nouveau si nécessaire", a-t-il ajouté.
          Il avait dit un peu auparavant que les liens financiers et commerciaux importants que les Etats-Unis ont développés avec le reste du monde les exposaient à des chocs externes que les banquiers centraux ne pouvaient passer sous silence lorsqu'ils élaboraient leur politique monétaire.
          Ces chocs peuvent toucher les Etats-Unis directement en frappant les exportations mais ils sont ressentis encore plus fortement par le biais des échanges monétaires et financiers.
          Tant que les investisseurs verront dans le dollar une valeur sûre, le faisant monter en temps de crise pendant que les taux d'intérêt américains eux baissent, il faudra faire attention, a expliqué Clarida.

          "On entend beaucoup parler des répercussions de la politique monétaire américaine sur les autres pays mais on parle beaucoup moins de la façon dont les chocs mondiaux affectent les Etats-Unis", a-t-il noté.

          La somme des actifs et passifs américains à l'étranger représentait le quart environ du Produit intérieur brut en 1960 et 300% à présent, une montagne financière à partir de laquelle les problèmes subis par certains pays peuvent s'exporter vers les USA, a observé le vice-président de la Fed.

          "Dans le monde d'aujourd'hui, les autorités monétaires américaines ne peuvent se permettre d'ignorer ce risque", a dit Clarida, même si le but de la Fed est d'avoir un niveau d'emploi maximal qui soit compatible avec une inflation stable autour de 2%.

          Dans les années qui ont suivi la crise financière de 2007-2009, la Fed a été confrontée à deux chocs externes, liés, en 2011, à la peur de voir la zone euro éclater, et aux perturbations financières qui ont touché la Chine en 2015 et 2016. Ce dernier événement en particulier a poussé la Fed à repousser les hausses de taux qu'elle avait prévues.

          Il est possible que la banque centrale américaine soit à nouveau aux prises avec ce genre de situation actuellement, en raison du risque d'un Brexit dur, d'un environnement commercial tendu et d'un ralentissement de la croissance chinoise.


          "Trois des derniers communiqués du Fomc (comité de politique monétaire) ont mis en avant les préoccupations liées à l'évolution du contexte économique et financier international", a noté Clarida. "En présence de ces risques et avec des pressions inflationnistes limitées, nous pouvons nous permettre d'être patients".


          (Howard Schneider et Leigh Thomas, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Joanny)



          Commentaire


          • #20
            https://www.lemonde.fr/argent/articl...9_1657007.html

            "L’effet pervers survient quand l’argent gratuit s’installe comme nouveau régime de croisière, en dehors de toute justification de situation de crise, juge Didier Saint-Georges, membre du comité d’investissement de Carmignac." ....

            Commentaire


            • #21
              Achtung...

              Capture dax croissance 2019.PNG

              Commentaire


              • #22
                Capture us 1.PNG

                Commentaire


                • #23
                  La situation économique empire, estime le gouvernement japonais

                  13/05/2019 | 07:37
                  TOKYO, 13 mai (Reuters) - La situation économique du Japon empire, estime le gouvernement japonais, suggérant une forte possibilité de récession pour une économie dépendante des exportations et à ce titre très affectée par l'affaiblissement de la demande extérieure et par le conflit commercial entre les Etats-Unis et la Chine.
                  Le gouvernement a établi ce diagnostic provisoire au vu de l'indice des indicateurs instantanés, qui englobe diverses données sur la production industrielle, l'emploi et le commerce de détail, ressorti en baisse de 0,9 point en mars par rapport à février, suivant les données préliminaires du gouvernement.
                  Le gouvernement japonais estimait jusqu'alors que l'économie était à "un tournant avec en perspective une dégradation", impliquant qu'elle avait vraisemblablement atteint un plateau quelques mois plus tôt.
                  Tokyo examinera ultérieurement la situation économique de manière plus exhaustive pour donner son diagnostic définitif du cycle économique. (Kaori Kaneko, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Patrick Vignal)



                  Commentaire


                  • #24

                    La croissance US pourrait tomber à 1,1% au T2-Fed d'Atlanta


                    15/05/2019 | 19:05
                    WASHINGTON, 15 mai (Reuters) - La croissance de l'économie américaine évolue au rythme annualisé de 1,1% au deuxième trimestre, selon le modèle de prévision GDPNow de la Banque fédérale de réserve d'Atlanta, sur la base des chiffres inférieurs aux attentes des ventes au détail et de la production industrielle publiés mercredi.
                    Il y a une semaine encore, ce modèle estimait à 1,6% la croissance annualisée pour avril-juin.
                    La première estimation du produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis pour le premier trimestre publiée fin avril a donné un rythme annualisé de 3,2%.
                    (Richard Leong, Marc Angrand pour le service français)



                    Commentaire

                    Chargement...
                    X