Annonce

Réduire
 
Aucune annonce.

CAC: essai de décompte impulsif

Réduire
 
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Bonsoir Platon, bonsoir à tous.
    Platon, Andrex est-il entré en hibernation?
    En attendant son retour, la Cigalle arrive donc, petites foulées et bras souples comme le disait son adjudant, pour vous proposer la désormais traditionnelle analyse hebdo. C'est toujours mieux que la messe.
    C'est la fin du mois, j'ai donc décidé de fêter celà en proposant un graphe mensuel en guise de mise en bouche.

    Les deux marteaux consécutifs bien appuyés sur le trend long terme peuvent être vus comme un fort signal haussier. De même, la structure très similaire avec la dysenterie de mai 2006 est tout de même très troublante. Mais bon, tout celà mixé avec ce que l'on appelle joliement "le fondamental" donne un résultat sucré/salé qui pourrait vite devenir indigeste. La seule chose sûre, c'est que Cac est toujours haussier en mensuel.
    En hebdo:

    Le rebond est toujours en cours et vient de buter pour la deuxième semaine consécutive sous les 5750. Les MM 30 et 50 sont toujours bien orientées, mais la 10 a le moral en berne.Les bollingers sont orientées à la baisse est les cours évolus toujours dans leur partie basse.
    Mêmes avec les trois derniers chandeliers haussiers, on ne peut donc pas encore dire que la tendance s'est retournée.
    Du côté des indics:

    Le retournement semble être toujours de rigueur mais il paraît bien faiblard.
    En journalier:

    La sortie avortée du fanion haussier ces deux derniers jours exprime bien, à mon sens, le manque de conviction des haussiers. La résistance 5750 est bien difficile à franchir... Surtout si l'on pense au chemin qu'il reste à parcourir ensuite pour atteindre les plus hauts (voir graphe hebdo).Besoin de reprendre des forces ou au bord du coma?
    Nos amis les indics:


    Divergences + double top RSI, les indics nous indiquent (quoi de plus normal au fond ) que la baisse est proche.
    Conclusion: même si les haussiers sont toujours présents, ce sont les ours qui vont semble-til avoir la parole ces prochaines séances. Il sera très intéressant de surveiller celà pour faire un nouveau point des forces en présence maintenant que le jeu c'est un peu rééquilibré.
    Pour ma part, je joue toujours le rebond de mes brebis tout en étant liquide sur le cac. Il est d'ailleur très intéressant pour l'avenir de comparer leurs forces relatives respectives par rapport au cac pour savoir lesquelles sacrifier en premier le moment venu.
    Bonsoir amis du soir.

    Commentaire


    • Citation de : PLATON (au 28-09-2007 23:45:06)

      En droite ligne de la journée d'aujourd'hui, une photo romantique tirée de la galerie du site "institut de la bourse.com".

      Au passage, signalons qu'il y est conseillé de ne pas se soucier d'AT, mais de statistiques, et de couvrir systématiquement tout achat d'action par un achat de l'option correspondante, pour être gagnant à tous les coups:






      Quel séducteur ce Jules.
      C'est Cléopatre qui risque de faire la gueule.

      Commentaire


      • Bonsoir la cigalle,

        j'ai entendu dire que les participants de la journée de Cannes avaient, jusqu'à la nuit, attendu le porte-fanion (hum, hum) des chartistes du Haut-Var, puis, déçus, s'en étaient rentrés chez eux.

        Au fond, à Cannes, rien n'a changé:les vraies stars sont toujours aussi difficiles à voir.

        Au fait j'ai un ami qui m'a adressé une carte postale pour toi.
        Je ne me rapelle plus d'où.
        Je crois que c'est d'un pays chaud.

        Commentaire


        • Il est vrai, par ailleurs, et pour aller dans ton sens, que l'important est de poser la bonne question au bon moment:
          http://membres.lycos.fr/marcolourson/hibernation.htm

          Commentaire


          • Cliquez pour agrandir



            Je suppose que cette hypothèse est toujours ta privilégiée.Mais quel serait l'objectif de la grande c rose à venir? Fibbo sans doute, mais lequel de préférence?

            Commentaire


            • Première réponse, elliottiste:
              la "c" rose pourrait être:
              - soit égale à 62 % de la "a" rose en amplitude,
              - soit égale à 62% de la "a" rose en durée,
              - soit un peu des deux (par exemple, 62% de l'amplitude et 50 % du temps), mon Général.

              Deuxième réponse, DMIste:
              prendre le DMI mensuel (éventuellement hebdomadaire) sur la durée de la "b" rose, et observer à quel moment les cours ont continué à monter malgré une divergence baissière de l'oscillateur. Le point en question est ce qu'Eric Lefort(lui ne s'occupe que de son repulse, que mohâ, je n'utilise pas) apellerait un "point dur": ce point constituera une forte résistance à la baisse, voir un point d'arrêt à celle-ci.

              Troisième réponse, contrarienne: attendre une mauvaise nouvelle sur le plan fondamental, par exemple une crise de disponibilité des liquidités mondiales: les cours arrêteront de baisser et repartiront à la hausse.

              Commentaire


              • Je vais faire comme lui.
                A demain.

                Commentaire


                • Merci pour tes réponses. pas vu avant de poster.
                  A+

                  Commentaire


                  • Bonjour à tous

                    Platon, je changeais le décompte du mouvement en question
                    Comme je n'aime pas trop les figures, je n'ai pas vu tout de suite le classique d'un triangle avec une fausse sortie. Ils sont dans tous les livres, je ne comprends pas pourquoi il te posait un problème.

                    De cette manière mon décompte devient plus "académique" , n'est-ce pas Tamla

                    Cliquez pour agrandir


                    Commentaire


                    • Bonsoir,
                      Mathématiques brutes
                      daily : 5592/5771.
                      weekly: 5285/5822.
                      Ce n'est que des maths.
                      B

                      haussier au dessus de 5685.

                      Commentaire


                      • Bonjour à tous,
                        Boldos, à l'occasion, si tu en as le temps , pourrais-tu nous expliquer comment doivent être utilisées ces "mathématiques brutes".
                        S'agit-il de points pivots?
                        A+

                        Commentaire


                        • Comme vous l'avez sans doute compris, la question qui agite actuellement le petit monde des elliottistes délégués au CAC est celle de savoir si la correction en cours depuis 6 séances (et qui corrige la hausse qui est allée de 5441 à 5745) est un triangle ou un flat.

                          S'il s'agit d'un triangle, il devrait être irrégulier, avec une "b" plus grande que la "a" pour la raison exposée un peu plus haut.

                          Un collègue se pose la question d'un triangle, car, travaillant sur des bougies de 15 min (alors que je travaille sur la minute en courbe continue), il voit une possible configuration haussière qui pourrait faire inscrire un plus haut sensible qui constituerait, alors le sommet de la vague "b" rouge du triangle.

                          NB: il est possible qu'il accepte de me remplace quelques jours, la semaine prochaine, ce qui vous donnerait l'occasion de voir un autre de style de décompte, même si les principes respectés sont les mêmes:

                          Cliquez pour agrandir

                          Commentaire


                          • Belle unanimité des Elliottistes en ce début de semaine: suffisamment rare pour être remarqué:

                            - sur www.daily-bourse.com, les deux Elliottistes Ilan et ge91 voient le début d’une grande hausse (Ilan : 3333333 haussière et ge91 : début de la hausse de fin d’année).
                            - Sur Pro-AT : Platon (c haussière d’un triangle) et Lubava (Wedge haussier) sont haussiers à CT.

                            Joli consensus!

                            Commentaire


                            • Bonjour Tamla,

                              je suis effectivement allé sur le site que tu indiques et que je ne connaissais pas. J'y ai vu une intense activité elliottiste, de pla part d'intervenants qui ont l'air d'être des personnes évoluées intellectuellement.

                              Néanmoins, je pense que pour voir un consensus à travers ces décomptes, il faut que tu sois que tu sois une personne très optimiste ou très désireuse de voir s'instaurer une harmonie universelle, en somme, une sorte de continuateur de Jean-jacques Rousseau.

                              En effet, contrairement à toi, ce qui me frappe, c'est le fait que tous ces intervenants décomptent en impulsif, ce qui pour moi, est une façon très fruste de faire de l'Elliott.
                              Que certains, par inclinaison, ne soient pas allés au delà des ouvrages de vulgarisation, on peut le comprendre.
                              Ici, pourtant, on comprend plus difficilement, car ces intervenants sont visiblement intelligents et passionnés.

                              Bien sûr c'est moi qui peut être dans l'erreur, je n'oublie jamais cette possibilité.

                              Cependant, il y a 3 ou 4 arguments qu'il faut mettre en avant, en faveur du décompte correctif, et en faveur, de façon générale, d'un elliottisme un peu plus évolué.

                              1) Il me semble que les elliottiste sérieux de la planète décomptent la baisse depuis 2000 et la hausse depuis 2003 en correctif, et ce, en raison de la structure des vagues présentées par le marché.

                              2) Même si on ne sait pas lire la structure des vagues, il y a une question simple, voire simplette, que l'on peut se poser: où peut conduire sur le LT ou le TLT un décompte impulsif de cette hausse? A des sommets vertigineux en quelques années? Cela est-il réaliste?
                              On remarquera, au passage, que c'est en appliquant mécaniquement la façon de décompter de Robert Prechter que certains proposent ces décomptes impulsifs. Or Robert Prechter a bâti sa réputation en prédisant l'effondrement général et définitif des marchés.

                              3)Comme je l'ai indiqué plus haut, savoir décompter en correctif nécessite une formation beaucoup plus longue que de s'acharner de façon compulsive à écrire 1, 2, 3, 4, 5 sur tout ce qui bouge. Pourquoi tous ce intervenants n'ont-ils pas pris la peine de se former? C'est un peu comme si un élève brillant qui voudrait devenir polytechnicien arrêtait ses étude au programme de l'école primaire.

                              4) On a souvent souligné que les vagues d'elliott, comme la pratique de l'AT en général, présentaient un côté addictif: certains structures psychologiques y trouvent un moyen d'assouvir leurs côté obsessionnel et compulsifs. Faire décrocher certains esprits pourtants brillants, du plaisir compulsif d'écrire 1, 2, 3, 4 , 5 de façon répétitive est sans doute un objectif bien difficile à atteindre.

                              Le vrai problème est qu'il n'y a pas, en la matière, de juge de paix: je veux dire qu'il est difficile de montrer qu'un analyste est meilleur qu'un autre, et difficile de faire toucher du doigt à un décompteur qu'il doit se perfectionner, ou changer de style.

                              En conclusion, on peut se dire que:

                              1) soit les vagues d'elliott ne marchent pas du tout. Dans ces conditions, il est inutile de condamner des décomptes plus loufoques les uns des autres, puisque les décomptes "élaborés" ne réussiront pas à montrer leur supériorité. Dans cette hypothèse, effectivement, à quoi bon faire l'effort de se former. Il ne faut pas se priver, alors, de s'acharner sur les oscillations du marché avec des décomptes qui procurent le même plaisir primitif que de jouer au Flipper.

                              2)soit les vagues d'elliott peuvent être pertinentes, et on ne comprend pas ces disparités entre les analystes.

                              Commentaire


                              • NB: je voudrais préciser que toutes les remarques ci-dessus ne concernent que ce que l'on apelle le "pur elliott", et qu'elles ne concernent pas des méthodes qui ont adapté la méthode d'elliott à la prise de position sur les marché, comme l'utilisation de l'elliott oscillateur ou la DNE.

                                Je trouve dommage , d'ailleurs, que les intervenants de la file DNE ne nous fassent pas plus souvent profiter de graphiques explicites, avec les fameuses mm.
                                Sans doute veulent-ils garder cette méthode confidentielle, ce que je peux comprendre, d'ailleurs.

                                Commentaire

                                Chargement...
                                X