Annonce

Réduire
 
Aucune annonce.

Donnees macro-economiques et resultats

Réduire
 
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Donnees macro-economiques et resultats

    On trouvera dans cette file l'historique d'informations
    importantes macro-économiques

    Résultats d'entreprises pendant la saison des résultats, chiffres généraux US et européens, décisions importantes macro économique ou géo-politiques
    Timing and conviction preparedness is everything
    http://forums.univers-bourse.com/att...0-plongeon.png
    http://forums.univers-bourse.com/att...-capture-5.png

    " Nous nous entraînons durant des milliers d'années, mais la victoire ou la défaite survient en un instant "

  • #2
    Début d'année
    Deutsh Post

    Envoyé par Ban Rey Voir le message
    Deutsche Post DHL prévoit une nouvelle année de croissance en 2015 après avoir réussi à faire progresser son chiffre d'affaires l'an dernier.

    son chiffre d'affaires s'était accru de 3,1% en 2014 pour atteindre 56,6 milliards d'euros.


    Deutsche Post: seul repli du DAX après les résultats annuels - L'Express Votre Argent
    aout


    En retrait de 3,9% à Francfort, Deutsche Post DHL essuie le plus lourd recul du DAX, sanctionné pour un abaissement d'objectif pour son exercice 2015 à l'occasion de ses résultats de deuxième trimestre.

    En raison de grèves qui ont affectés sa division PeP (poste-eCommerce-colis), le groupe ne prévoit plus qu'un profit opérationnel compris entre 2,95 et 3,1 milliards d'euros, à comparer à une fourchette cible précédente de 3,05 à 3,2 milliards.

    La direction de Deutsche Post DHL maintient néanmoins ses objectifs d'un profit opérationnel entre 3,4 et 3,7 milliards d'euros pour 2016, et en croissance de plus de 8% par an en moyenne sur la période 2013-2020.

    Sur le trimestre écoulé, les grèves ont contribué à faire chuter le résultat net de 29% à 326 millions d'euros (soit un BPA de 27 centimes contre 35 centimes en consensus), et le profit opérationnel a diminué de 18% à 537 millions.

    Le chiffre d'affaires s'est accru de 7,3% à 14,7 milliards d'euros, largement gonflé par les effets de changes. En organique, les revenus n'ont progressé que de 0,6%, sous l'impact d'une surcharge carburant plus basse.

    Munich Re

    bénéfice de 1,1 milliard d'euros au 2e trimestre (+ 41,2%). Le marché n'en attendait que 820 millions d'euro
    Malgré des pressions tarifaires, les décaissements liés aux sinistres ont diminué, et la direction a ainsi relevé ses prévisions annuelles.

    Evoquant 'un deuxième trimestre très réussi', le directeur général Nikolaus von Bomhard a déclaré qu''en dépit d'un environnement toujours incertain, marqué par la persistance d'une pression de la concurrence, la rentabilité de notre coeur de métier demeure remarquable.'

    D'ailleurs, Munich Re s'estime désormais en mesure de dépasser sa précédente prévision d'une résultat net de 2,5 à 3 milliards d'euros sur l'ensemble de l'année, sous réserves des indemnisations réclamées au second semestre. Désormais, Munich Re table sur un résultat d'au moins trois milliards.

    Par division, le résultat opérationnel de la division Réassurance a décollé au T2 de 70% à 1,4 milliard d'euros, soit une contribution au résultat net de 842 millions d'euros (+ 33,9%) pour des primes brutes en hausse de 8,3% à 7,1 milliards (- 5,7% à changes comparables). Le groupe évoque la pression sur les prix des nouveaux contrats.

    Du côté de l'assurance, la division ERGO affiche un résultat opérationnel trimestriel en hausse 41,5% à 361 millions, soit un bénéfice net de 318 millions (+ 20,5%). Mais les primes émises ont reculé de 3,6% au T2 à 4,3 milliards.

    Du côté des actifs enfin, l'encours sous gestion était de 236,2 milliards d'euros était quasi-stable par rapport à fin 2014.

    'Munich Re profite d'une baisse à 207 millions d'euros de ses indemnisations pour catastrophes majeures, contre 617 millions au 2e trimestre 2014', commentent ce matin les analystes d'Aurel BGC. 'Par contre, la pression sur les prix demeure avec une baisse moyenne de 2,1% des tarifs lors des renouvellements de contrats en juillet', ajoutent les spécialistes.
    Timing and conviction preparedness is everything
    http://forums.univers-bourse.com/att...0-plongeon.png
    http://forums.univers-bourse.com/att...-capture-5.png

    " Nous nous entraînons durant des milliers d'années, mais la victoire ou la défaite survient en un instant "

    Commentaire


    • #3
      Très bonne initiative Ban. File que je n'hésiterai pas à utiliser dès la rentrée évidemment !

      Commentaire


      • #4
        Wall Street a fini en nette baisse jeudi, les résultats décevants de groupes de médias ayant ajouté à la nervosité des investisseurs à la veille de la statistique mensuelle de l'emploi qui pourrait être décisive pour le calendrier de la remontée des taux directeurs de la Réserve fédérale.
        Le Nasdaq Composite des valeurs de croissance a chuté de 83,50 points (1,62%) à 5.056,44, sa plus forte baisse depuis un mois.
        l'indice sectoriel S&P-500 des médias a lâché 2,1%, enregistrant sa plus forte baisse sur deux séances depuis novembre 2008.
        "Le courant vendeur est irrésistible, les gens veulent sortir de ce secteur à tout prix", commente Vasily Karasyov, analyste chez CLSA, au sujet des câblo-opérateurs.

        Les biotechs ont également été vendues et l'indice des valeurs de la santé a perdu 2,1%, la plus forte baisse des dix principaux indices sectoriels S&P. Allergan en particulier a décroché de 5,1% après des résultats décevants.

        Ailleurs, le constructeur de voitures électriques Tesla (-8,9%) et plus encore le fabricant de machines à café Keurig Green Mountain (-29,75%) ont été sévèrement sanctionnés après des résultats qui ont là aussi déçu les investisseurs.
        LA FED ATTENDUE AU TOURNANT

        "Septembre semble toujours le plus probable, mais plus que le 'timing' du resserrement, c'est son rythme qui sera important", note David Lefkowitz, stratège actions chez UBS Wealth Management Americas à New York.

        Les décisions de la Fed auront d'autant plus d'impact que les valorisations sont tendues, avec un ratio cours/bénéfice (PER) du S&P supérieur de 25% à sa médiane historique, avertit Jack Ablin, directeur des investissements chez BMO Private Bank.

        "La Réserve fédérale va bientôt commencer à éponger ses liquidités, laissant les opérateurs haussiers s'appuyer sur les seuls indicateurs techniques comme la moyenne mobile à 200 jours, au-dessus de laquelle évolue le S&P".
        4 ans de progression au delà des plus hauts de 2007.
        a un cheveu des plus hauts historiques
        tout est lié aux taux directeurs et au rachats massifs de la FED
        techniquement les signaux indicateurs sont positionnés pour permettre soit un rebond d'ici qq tps, soit une franche correction.

        Avec, notez le bien, une tendance à appuyer encore sur la correction actuelle avant d'atteindre cette position


        Capturer.JPG

        Regard général

        Pour rappel : je notais, il y a quelques mois , l'extrême valorisation, excessive, des ratio PER sur le Nasdaq.
        un coup de frein trop fort de la FED amplifierait un mvt de correction. cependant, on devrait s'attendre, et je pense que c'est la position du marché, à une attitude responsable de sa part.
        Toutefois et cependant nez en moins, une augmentation raisonnable des taux, couplée à une réduction des bénéfices en deçà des attentes, et les ratio pourraient bien rentrer dans les rangs, voire, si les résultats ne sont pas très bons, en deçà.
        ce dernier point, je n'y crois guère dans une position moyenne, car un trop fort repli de la croissance entraînerait mécaniquemùent un calendrier assouplit de la part de la fED.
        On devrait donc actuellement raisonnablement s'attendre à un repli en bon ordre.
        Oui, Mais....
        En observant les sévère corrections de Viacon, par exemple, on a l'impression que le marché attendait encore de la croissance pour justifier ses excès.Et qu'il s'affole vite.
        Conclusion

        On est dans un excès, 25 à 30 % au delà du raisonnable, et si ce raisonnable vient à baisser, un vif mvt de dégagement brutal pourrait bien être la norme, avant qu'une position sereine de la FED ne calme le jeu. Dans ce cas, à terme, les emprunts et les monnaies devraient attirer des sommes de liquidités croissantes.
        Donc une correction tout à fait raisonnable, puisque de 20 à 40 % de l'excès ( je vous laisse la joie du calcul relatif )

        croisons juste les doigts, que ces années de sur-liquidité n'aient pas provoqué des comportements délirants ni une nouvelle invention, cachées jusqu'ici, qui laisseraient les surprime devenir des jouets pour jardins d'enfants face à de nouvelles armes de destruction massive de l'économie
        Timing and conviction preparedness is everything
        http://forums.univers-bourse.com/att...0-plongeon.png
        http://forums.univers-bourse.com/att...-capture-5.png

        " Nous nous entraînons durant des milliers d'années, mais la victoire ou la défaite survient en un instant "

        Commentaire


        • #5
          Reactivite aux bonds gvt US / sortie de la Chine

          To get a sense of how robust demand is for U.S. Treasuries, consider that China has reduced its holdings by about $180 billion and the market barely reacted.

          Benchmark 10-year yields fell 0.6 percentage point even though the largest foreign holder of U.S. debt pared its stake between March 2014 and May of this year, based on the most recent data available from the Treasury Department.
          “China may be stepping away, but there is such a deep and broad buyer base for Treasuries, particularly when you have times of uncertainty,” Brandon Swensen, the co-head of U.S. fixed-income at RBC Global Asset Management, which oversees $35 billion, said from Minneapolis.

          Unlike “China’s central bank, global investors want to buy,” said Toshifumi Sugimoto, the Tokyo-based chief investment officer at Capital Asset Management Co., which has $300 million in assets. “Investors like pension funds or life insurance companies or institutional investors, they want a higher yield with a high rating. U.S. Treasuries are very attractive now.”

          China Slashes U.S. Debt Stake by $180 Billion, Bonds Shrug - Bloomberg Business
          Timing and conviction preparedness is everything
          http://forums.univers-bourse.com/att...0-plongeon.png
          http://forums.univers-bourse.com/att...-capture-5.png

          " Nous nous entraînons durant des milliers d'années, mais la victoire ou la défaite survient en un instant "

          Commentaire


          • #6
            La Bourse de Shanghai a clôturé en baisse de 6,15% mardi 18 août, la plus forte chute en trois semaines, les marchés s'inquiétant de la morosité de l'économie en dépit des assurances des autorités d'un soutien continu aux places financières. L'indice composite shanghaïen a perdu 245,51 points à 3.748,16 points, dans un volume d'échanges de 722,5 milliards de yuans (101 milliards d'euros). Il s'agit de la plus forte baisse quotidienne depuis le 27 juillet, lorsque l'indice avait dégringolé de 8,48%.

            A la Bourse de Shenzhen, l'indice composite a cédé 6,58% ou 153,07 points à 2.174,42 points, pour un volume d'échanges de 667,3 milliards de yuans. "Le marché manque d'élan pour partir à la hausse. Il n'y a pas d'informations positives majeures", a commenté Shen Zhengyang, analyste chez Northeast Securities. "A court terme, le marché va fluctuer du côté de la baisse", a-t-il dit à l'AFP.

            La Bourse de Shanghai avait ouvert en légère hausse et dépassé momentanément la barre symbolique des 4.000 points mardi matin, mais a dévissé peu après. "Les 4000 points représentent un plafond temporaire désormais difficile à dépasser, en l'absence d'un puissant catalyseur comme d'avantage de soutien des marchés par le gouvernement, ou une vraie reprise de l'économie", a déclaré Wei Wei, analyste chez Huaxi Securities, à l'agence financière Bloomberg News.

            La morosité de l'économie et la dévaluation surprise du yuan la semaine dernière pèsent sur le moral des investisseurs en dépit des assurances des autorités chinoises qui ont promis de continuer à intervenir pendant des années pour stabiliser les marchés. Mais certains investisseurs estiment que la légère reprise sur le marché immobilier pourrait limiter les efforts de relance des autorités chinoises.

            Les autorités de régulation, qui ont réalisé sur les marchés financiers des achats massifs d'actions à la suite de leur récente dégringolade, avaient en effet annoncé vendredi qu'elles ne retireraient pas leur soutien aux places financières chinoises "pendant des années".

            (Avec AFP)

            Commentaire


            • #7
              Le premier ministre grec Alexis Tsipras démissionne

              Commentaire


              • #8
                Chine – Les fonds de pension autorisés à investir en Bourse
                23-08-2015 17:58
                SHANGHAI, 23 août (Reuters) – Le gouvernement chinois a publié dimanche une directive autorisant les fonds de pension gérés par les autorités régionales à investir en Bourse.

                La mesure pourrait potentiellement orienter des centaines de milliards de yuans vers les marchés actions chinois, qui traversent une période de turbulences et viennent de vivre leur pire semaine depuis le mois de juin.

                Les fonds pourront investir en produits boursiers jusqu'à 30% de leurs actifs nets, ce qui représente environ 600 milliards de yuans (85 milliards d'euros, selon les estimations des médias officiels chinois.

                Les investissements des fonds de pension étaient auparavant limités aux dépôts bancaires et aux bons du Trésor.

                (Samuel Shen et Kazunori Takada; Patrick Vignal pour le service français) ((Service économique; 01 49 49 53 87; Reuters Messaging: patrick.vignal.reuters.com@reuters.net)

                Commentaire


                • #9
                  V bottom en perspective?

                  Commentaire


                  • #10
                    merci ernstlubitsch,
                    voilà une décision qui va relancer les bourses chinoises. Car cette directive "autorisant" est peut être accompagnée par quelques coups de téléphone "obligeant" les fonds de pension régionaux à investir/soutenir les bourses.

                    dans ton article AFP du 18/08, on peut noter : Shanghai 722,5 milliards de yuans + Shenzen 667,3 milliards de yuans d'échanges.
                    est ce pour la seule journée du 18 aout ? je doute
                    si oui c'est impressionnant ! cela relativise alors la portée de la décision prise par cette directive.

                    Commentaire


                    • #11
                      Apple sauve les marchés ?

                      http://www.zerohedge.com/news/2015-0...ve-aapl-stock-

                      Commentaire


                      • #12
                        Après trois semaines de vives tensions, les deux Corées parviennent à un accord

                        Commentaire


                        • #13
                          De retour de congé, plongée dans l'univers macro économique.
                          Je vais devoir faire 1 peu impasse sur recents rlsts entreprises


                          China is considering imposing circuit-breakers to temporarily shut down stock trading in the event of “abnormal” fluctuations, Xinhua News Agency reported.

                          Trading would halt for an unspecified period of time in the event of a substantial drop, Xinhua reported late Sunday, citing an unidentified official from the China Securities Regulatory Commission. The regulator will also scrutinize algorithmic trading, curb speculation on index futures and step up regulation covering stock financing, Xinhua said.

                          Chinese regulators are grappling to control price swings in a stock market that’s lost $5 trillion in value since its June peak. In a statement on its website yesterday, the CSRC said it would continue to take action to stabilize the market when abnormal volatility poses systemic risks.
                          Under current rules, individual stocks and index futures can rise or fall by no more than 10 percent per day from the previous closing level.
                          In the last two weeks, China moved to limit trading of stock-index futures by lowering the bar for what it called “abnormal trading” and increasing margin requirements and settlement fees.
                          CONSEQUENCES : Stabilisation attendue


                          At a Group of 20 meeting in Ankara on Friday and Saturday finance ministers and central bankers from the world’s leading economies grappled with China’s slowing economy and the prospect of higher U.S. interest rates. Greece’s travails didn’t come up.

                          “The recovery in Europe is getting stronger,” European Union Economic Affairs Commissioner Pierre Moscovici said in an interview with Bloomberg Television. “Europe is not seen here in Ankara as part of the problem, but as part of the solution. It was not always the case at such meetings.”
                          European policy makers who’d been at the epicenter of all-night negotiations to keep Greece in the euro at the start of the summer were largely on the margins of the G-20 talks as delegates tried to gauge exactly when the Fed will raise interest rates and how the Chinese will stabilize their financial markets.

                          “Europe is stealthily improving,” Catherine Mann, chief economist at the Organization for Economic Cooperation and Development in Paris, said in an interview. “The ECB is saying its standing by in case of need, which is important.”
                          With the region still healing from a sovereign debt crisis and its economy growing about half as fast as the world as a whole, European policymakers have little room for complacency. After the European Central Bank trimmed its growth forecasts last week, President Mario Draghi pledged more stimulus should the emerging market turmoil preoccupying the G-20 threaten a euro-area recovery.
                          Spain two year ago was the principal concern of the euro area and the global economy,” de Guindos told reporters. “At the moment we’re growing at nearly 4 percent, we’re creating jobs, we’re generating confidence in the capital markets.”
                          The euro area will expand 1.5 percent this year compared with 3.3 percent for the global economy, according to the International Monetary Fund’s July forecast.
                          “The global outlook is mixed,” Italian Finance Minister Pier Carlo Padoan said in Ankara. “There are areas of the world which are doing well, like the U.S. Other areas that are doing so and so, but could do better and maybe are not very satisfactory, like the euro area.”
                          Domestic demand and investment provide support to the European economy that has been lacking in previous years, the commissioner argued, and budgetary policy, until recently a drag on the region’s growth, is now neutral and may turn positive.

                          “For 2016, at this stage, I feel confident about the European economy,” Moscovici said. “First we have the tools to react. Second, we have stronger economies with a recovery that is clearly on track.”
                          CONSEQUENCES :
                          On évitera de trop preter attention aux propos de Moscovici, mais on retiendra que les effets des résultats Européens joueront un facteur démultiplicateur

                          Par contre le travail de Mario est à prendre en peine considération
                          Timing and conviction preparedness is everything
                          http://forums.univers-bourse.com/att...0-plongeon.png
                          http://forums.univers-bourse.com/att...-capture-5.png

                          " Nous nous entraînons durant des milliers d'années, mais la victoire ou la défaite survient en un instant "

                          Commentaire


                          • #14
                            Du coup :
                            En Allemagne, la production industrielle n’a augmenté que de 0,7% en juillet en rythme annualisé, contre un rebond de 1,1% anticipé. L’indice Sentix de septembre qui mesure le sentiment des investisseurs et analystes dans la zone euro, s'est de son côté nettement dégradé du fait des inquiétudes sur la croissance chinoise, a annoncé lundi l'institut de recherche allemand. Il tombe ainsi à 13,6 points, au plus bas depuis février, contre 18,4 le mois précédent. Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient un recul plus limité, leur estimation moyenne étant à 16,1.
                            PEKIN, 7 septembre (Reuters) - Les réserves de change de la Chine ont baissé de 93,9 milliards de dollars (84,1 milliards d'euros) au mois d'août, soit leur plus forte chute mensuelle jamais enregistrée, selon des données publiées lundi par la banque centrale chinoise.
                            Les analystes de Barclays Capital estiment que la politique d'intervention de la BPC n'est pas soutenable.

                            "Si le rythme actuel d'intervention sur les changes continue, nous estimons que la BPC pourrait perdre environ 14% de ses réserves de change entre juin et décembre", écrivaient-ils dans un note de recherche diffusée avant la publication des chiffres. "Nous estimons que la BPC devra réduire le taux des réserves obligatoires imposées aux babques pour compenser l'impact des opérations de change sur la liquidité domestique."

                            De plus, la majeure partie des liquidités fournies à l'économie grâce à la baisse du taux des réserves obligatoires ne compensera qu'à peine les sorties de capitaux sans se traduire par de nouveaux prêts aux entreprises qui soutiendraient l'économie réelle, prévenaient-ils.
                            "Nous ne pensons pas que la politique actuelle soit soutenable en raison des coûts associés en termes de diminution des réserves de change et de déséquilibres de liquidité."
                            "En conséquence, nous maintenons notre position sur la nécesité d'une poursuite de la dépréciation du yuan pour stabiliser les sorties de capitaux et nous anticipons une nouvelle dépréciation de 7% d'ici la fin de l'année."
                            Timing and conviction preparedness is everything
                            http://forums.univers-bourse.com/att...0-plongeon.png
                            http://forums.univers-bourse.com/att...-capture-5.png

                            " Nous nous entraînons durant des milliers d'années, mais la victoire ou la défaite survient en un instant "

                            Commentaire


                            • #15
                              ETAT des lieus

                              C’est la semaine que tout le monde attend… Jeudi soir, la Fed annoncera si oui, ou non, elle relève, pour la première fois en un peu moins de dix ans, ses taux d’intérêt. Pour le moment, le sentiment penche pour un nouveau statu quo en septembre, compte tenu notamment de la récente tourmente boursière en Chine. Mais qui sait… En cas de maintien, Janet Yellen, la présidente de la Réserve fédérale, devra au moins, dans le cadre de sa conférence de presse à partir de 20h30, donner des indications sur l’horizon sur cette fameuse échéance d’un tour de vis.

                              En attendant, c’est une nouvelle fois avec la Chine que les opérateurs vont en découdre. Ce week-end étaient publiées de nouvelles statistiques. Elles se sont révélées mitigées. Le mois dernier, la production industrielle chinoise n’a augmenté que de 6,1%, contre +6,4% espéré par le consensus et +6% en juillet. Les ventes au détail sont en revanche ressorties un peu au-delà des attentes, en hausse de 10,8% contre +10,5% attendu par les analystes. Les investissements, un des moteurs de la croissance, ont de leur côté tendance à ralentir. Ils ont augmenté de 10,9% sur les huit premiers mois de l'année par rapport à la même période de 2014 alors que leur hausse était de 11,2% sur la période janvier-juillet, d'après les données du Bureau national des statistiques publiées également ce dimanche.

                              En Asie, les indices chinois sont, dans ce contexte, orientés à la baisse. Le Shanghai Composite recule de 2,95% et le Shenzhen plie de 5,5%. A Wall Street vendredi, les places ont bien terminé, le Dow Jones progressant de 0,63% et le Nasdaq Composite 0,54%. A Paris, le contrat future Cac 40 avance d’une dizaine de points.
                              Timing and conviction preparedness is everything
                              http://forums.univers-bourse.com/att...0-plongeon.png
                              http://forums.univers-bourse.com/att...-capture-5.png

                              " Nous nous entraînons durant des milliers d'années, mais la victoire ou la défaite survient en un instant "

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X