Annonce

Réduire
 
Aucune annonce.

Donnees macro-economiques et resultats

Réduire
 
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Certains analystes ( Macro économie ) craignent plutôt une récession qu'un emballement.
    pas forcément idiot, quand on sait que le cycle US économique est constitué de ces fameuses récessions, à tort combattue ( ? n'avançons pas ici de théorie du complot, mais à qui le crime a-t-il profité, in fine ?? ) par greenspann, avec les rlsts que l'on sait ( crash économique mondial 2008 )

    Corollaire de cette absence de risque inflationniste, le resserrement monétaire de la Réserve fédérale (Fed) ne devrait pas constituer une réelle problématique pour les marchés, estime Christopher Dembik.

    "Il ne devrait pas y avoir de resserrement monétaire plus accentué que prévu", estime-t-il. D'autant que la question qui commence à se poser concerne surtout la solidité de la croissance américaine, ajoute-t-il.

    "On a un très net ralentissement de l'économie américaine qui devrait s'amorcer", prévient l'économiste. "La dynamique n'est pas aussi bonne que ce que l'on pourrait croire et la réforme fiscale ne devrait pas changer la donne".

    Il met en particulier en avant l'indicateur "Credit impulse" de Saxo Bank, qui mesure le flux de nouveaux crédits en pourcentage du PIB uniquement émis par le secteur privé, et qui ressort en contraction pour les Etats-Unis.

    "Le 'Credit impulse' a une corrélation très importante avec des indicateurs fondamentaux pour l'économie américaine, comme la consommation domestique et l'investissement. Une baisse du 'Credit impulse' devrait s'accompagner d'une baisse de la consommation et de l'investissement d'ici la fin 2018 ou le début 2019", explique Christopher Dembik.

    Selon l'économiste, l'aplatissement de la courbe des taux accompagné d'un indice 'Credit impulse' négatif ont permis de prédire les cinq dernières récessions aux Etats-Unis. (Blandine Hénault, édité par Patrick Vignal)
    http://www.zonebourse.com/actualite-...ion--26158328/

    La forme de cet individu est sûrement peu recommandable, mais je pense que dans le fond, il n'a pas forcément tort.
    La problématique vient de son côté immature dans le comportement et la gestion des affaires de l'état
    La deuxième problématique, c'est que les US se sont laissés endetter massivement, et que la Chine est leur principal pourvoyeur. Si elle n'achète plus les emprunts d'état, ou s'amuse à des jeux complexes possibles que je ne connais pas, que va-t-il en être du $ ?
    Washington vise les groupes technologiques chinois en représailles à la politique de Pékin qui contraint les entreprises américaines à renoncer à leurs secrets technologiques si elles veulent opérer dans le pays.
    Washington accuse par ailleurs la Chine de vol de propriété intellectuelle.
    La Chine affiche un excédent commercial de 375 milliards de dollars vis-à-vis des Etats-Unis.
    et on s'incline devant Mr Christopher Dembik
    Le dollar a accéléré ses pertes face à l'euro mercredi après une réunion de la banque centrale américaine (Fed) qui a maintenu sa prévision de trois hausses de taux d'intérêt cette année et s'est montrée prudente concernant l'inflation.
    Elle a en revanche revu à la hausse la cadence prévue pour l'an prochain, à trois hausses.
    ?? ( Cf Dembik )
    "La prise de parole du président, Jerome Powell, (lors d'une conférence de presse) a été moins ferme qu'on aurait pu l'anticiper"
    Timing and conviction preparedness is everything
    http://forums.univers-bourse.com/att...0-plongeon.png
    http://forums.univers-bourse.com/att...-capture-5.png

    " Nous nous entraînons durant des milliers d'années, mais la victoire ou la défaite survient en un instant "

    Commentaire


    • L’Euro recule en raison des déclarations du gouverneur Nowotny. Il a notamment signalé que la BCE sera capable de « réduire significativement » le QE si les choses se déroulent comme prévu.



      Il a ajouté qu’il est « important de ne pas changer la politique monétaire de manière brutale » et que la BCE va prendre des décisions cet été.



      Des paroles Dovish qui suggèrent que dans le meilleur des cas, la BCE procédera seulement à une réduction du QE et non pas à la fin du QE…



      Les statistiques Européennes décevantes ce matin (IPC espagnol, prix à l’importation Allemands, masse monétaire M3 et enquête de confiance des consommateurs et des entreprises dans la Zone Euro) ne sont pas non plus pour profiter à l’Euro. A suivre la confiance des consommateurs US (16h) et un discours du gouverneur Bostic (FED, 17h).
      Timing and conviction preparedness is everything
      http://forums.univers-bourse.com/att...0-plongeon.png
      http://forums.univers-bourse.com/att...-capture-5.png

      " Nous nous entraînons durant des milliers d'années, mais la victoire ou la défaite survient en un instant "

      Commentaire


      • Autres éléments qui ont joué en faveur du dollar ces derniers jours: la visite surprise du leader nord-coréen en Chine et la réaction de Trump annonçant qu'il y avait à présent "une bonne chance" de voir le dirigeant nord-coréen abandonner ses armes nucléaires.



        Tout cela survient quelques jours après que les négociations entre les Etats-Unis et la Chine ont éloigné les perspectives de guerre commerciale et alors que Séoul a accepté lundi de réduire de 30% ses exportations d'acier vers les Etats-Unis et d'ouvrir davantage son marché automobile aux constructeurs américains.



        "Les dirigeants semblent avoir peu d'appétit pour une fuite en avant protectionniste, ce qui suggère que de futurs compromis sont en préparation", ont expliqué des analystes de Morgan Stanley.



        "Cela se révélerait nettement positif pour la croissance américaine et le ralliement des investisseurs à cette hypothèse est bon pour les actifs plus risqués", ce qui explique la remontée du dollar ces derniers jours face au yen, considéré comme une monnaie refuge, ont-ils poursuivi.
        Ne pas oublier cette notion de valeur refuge du yen, qui joue alors en dépit de circonstances économiques.
        Le yen peut-il être donc dans ce cas un indicateur pour l'or ? Ou l'inverse ?
        Un cas particulier, peut-être : si les tensions concernent la Corée du Nord, vu la proximité de l'archipel Nippon

        Il y a une semaine, le dollar avait atteint son plus bas niveau depuis un an et demi face à la devise nipponne.
        Dernière modification par Ban Rey, 30/03/2018, 09:30.
        Timing and conviction preparedness is everything
        http://forums.univers-bourse.com/att...0-plongeon.png
        http://forums.univers-bourse.com/att...-capture-5.png

        " Nous nous entraînons durant des milliers d'années, mais la victoire ou la défaite survient en un instant "

        Commentaire


        • L'euro évoluait en hausse face au dollar après la publication du rapport annuel de la BCE dans lequel s'exprime Mario Draghi, le gouverneur de l'institution.

          "A l'avenir, nous prévoyons que le rythme de croissance économique demeure vigoureux en 2018", a-t-il commenté, rappelant sa "confiance" dans le fait que "l'inflation convergera vers la cible (de 2%) à moyen terme".
          En outre, M. Draghi s'exprimera publiquement mercredi.

          Pour Lee Hardman, analyste chez MUFG, la portée des propos du gouverneur dans le rapport de la BCE est à relativiser.

          "Il n'y a rien de nouveau dans ce commentaire", a-t-il expliqué à l'AFP, voyant dans la hausse de l'euro, avant tout une faiblesse du dollar.

          Vendredi, le billet vert avait ainsi perdu du terrain face à la devise européenne après des chiffres sur l'emploi américain, moins bons qu'attendu, et un discours du président de la Fed, Jerome Powell.
          Celui-ci a adopté un ton prudent quand il a estimé que les taux devaient remonter ni trop rapidement, ce qui empêcherait l'inflation de progresser, ni trop lentement, ce qui la ferait monter trop vite.

          Ce ton mesuré "est insuffisant pour soutenir un dollar plus fort", a jugé M. Hardman.
          Pour Connor Campbell, analyste pour Spreadex, les seuls éléments susceptibles d'intéresser les marchés seront les minutes de la Réserve fédérale américaine (Fed) et les chiffres de l'inflation aux Etats-Unis, mercredi.
          le président américain s'est dit convaincu dimanche qu'un "accord" serait "trouvé" avec la Chine pour éviter un conflit commercial.

          Cependant, la Chine a répondu par la négative au tweet présidentiel. "Dans les conditions actuelles, il est impossible pour les deux parties d'avoir de quelconques pourparlers sur le sujet", a martelé lundi Geng Shuang,
          ..
          Timing and conviction preparedness is everything
          http://forums.univers-bourse.com/att...0-plongeon.png
          http://forums.univers-bourse.com/att...-capture-5.png

          " Nous nous entraînons durant des milliers d'années, mais la victoire ou la défaite survient en un instant "

          Commentaire


          • Rappelant que huit responsables de la Fed prévoient un taux des "fed funds" égal ou inférieur à la médiane des projections (2,125%) et sept autres au-dessus, les économistes de la Société générale s'attendent à ce que "ceux qui se situent dans le camp d'une quatrième hausse mentionnent l'effet dopant de la politique budgétaire en période de plein emploi comme une justification à une quatrième hausse cette année", en plus de la vigueur de la croissance mondiale et de l'accélération temporaire de l'inflation.
            ECB'S HANSSON SAYS LITTLE CHANGE IN ECB PROJECTIONS OVER SEVERAL QUARTERS PROVIDES COMFORT IN INFLATION OUTLOOK: RTRS
            ECB’s Hansson: Output Gap Could Be Closing ‘More Rapidly’
            WASHINGTON (Reuters) - Tous les responsables de la Réserve fédérale américaine ont jugé que l'économie du pays allait s'améliorer et l'inflation augmenter dans les mois à venir, au vu des minutes de la réunion de politique monétaire des 20 et 21 mars publié mercredi.


            Tous les participants sont convenus que les perspectives de l'économie au-delà du trimestre en cours s'étaient améliorées au cours des derniers mois", explique la Fed dans les "minutes" de la réunion. "De plus, tous les participants s'attendaient à ce que l'inflation à 12 mois augmente dans les prochains mois."
            Washington (awp/afp) - La Fed s'est inquiétée lors de la dernière réunion de son Comité monétaire des risques que pourrait représenter une guerre commerciale pour l'économie américaine, selon un compte-rendu publié mercredi.
            "Une forte majorité de participants (...) considère la perspective de représailles commerciales de la part d'autres pays comme un risque à la baisse pour l'économie des Etats-Unis", affirment les minutes de la réunion monétaire du 21 mars.
            Le stimulus budgétaire promu par Donald Trump devrait "doper significativement" l'économie. Mais les membres de la banque centrale soulignent aussi "l'incertitude" quant à l'effet de ces mesures (coupes d'impôts, augmentation de dépenses) car il y a eu peu "d'exemples dans l'histoire" de stimulus budgétaire quand l'économie tourne déjà à plein régime.

            Cette incertitude associée à la perspective "de déficits budgétaires plus forts" représente aussi une source de risque économique aux yeux des participants.
            L'ensemble du Comité monétaire s'attend à une progression de l'inflation dans les mois qui viennent. Tous les participants prévoient donc "un certain raffermissement de la politique monétaire à moyen terme".
            Le Comité, même s'il apparaît partagé sur le nombre de hausses prévues cette année, a maintenu ces prochains relèvements à deux cette année. Mais "un certain nombre de participants" estiment que le resserrement "sera sans doute plus rapide que prévu au cours des toutes prochaines années".

            Au point que certains ont commencé à soulever la question de l'opportunité de devoir bientôt changer le langage de la communication de la Fed qui, depuis la crise de 2008, promeut "une politique monétaire accommodante".
            "Il va peut-être être nécessaire de revoir le langage du communiqué pour reconnaître que (...) la politique monétaire va sans doute graduellement passer d'une posture accommodante à celle de neutre ou restrictive pour l'activité économie", rapporte le compte-rendu.

            ..
            Dernière modification par Ban Rey, 11/04/2018, 19:53.
            Timing and conviction preparedness is everything
            http://forums.univers-bourse.com/att...0-plongeon.png
            http://forums.univers-bourse.com/att...-capture-5.png

            " Nous nous entraînons durant des milliers d'années, mais la victoire ou la défaite survient en un instant "

            Commentaire


            • Comments from Rosengren in Boston
              • Backs at least 3 more US hikes this year
              • Says he's more optimistic than already 'quite positive' FOMC on forecasts for growth
              • Trade tariffs risk disruption in hard-to-predict ways
              • Q1 jobs growth strong, risk of boom/bust if unemployment drops too low
              • Expects jobless rate to drop to 3.7% by end of 2018
              • Fiscal stimulus could leave economy vulnerable in next downturn

              Along with the FOMC minutes, I'm starting to think the market isn't fully appreciating how eager the Fed is to hike. The problem is that many at the Fed don't want to invert the yield curve and three hikes would do it.


              More:
              • Expect Powell to be consistent with Yellen but it's a bit early to talk about the Powell Fed
              • Momentum could drive unemployment to the low-3s this year
              Dernière modification par Ban Rey, 13/04/2018, 14:23.
              Timing and conviction preparedness is everything
              http://forums.univers-bourse.com/att...0-plongeon.png
              http://forums.univers-bourse.com/att...-capture-5.png

              " Nous nous entraînons durant des milliers d'années, mais la victoire ou la défaite survient en un instant "

              Commentaire


              • Le billet vert pouvait être pénalisé par un récent tweet de Donald Trump accusant la Chine et la Russie de "jouer le jeu de la dévaluation monétaire".
                "Implicitement, cela illustre le désir de l'administration d'un dollar faible et ces attentes pourraient s'enraciner durablement dans le marché", a signalé Viraj Patel, analyste pour ING.
                Alors que les cambistes essaient toujours de déterminer à quelle vitesse la banque centrale américaine relèvera ses taux, cet appel de Donald Trump ne devrait pas leur faciliter la tâche.

                Pour Jasper Lawler, analyste chez London Capital Group, "la géopolitique devrait rester à l'ordre du jour cette semaine", notamment sur le dossier sino-américain où "la situation demeure tendue et pourrait se dégrader rapidement".
                ..

                Timing and conviction preparedness is everything
                http://forums.univers-bourse.com/att...0-plongeon.png
                http://forums.univers-bourse.com/att...-capture-5.png

                " Nous nous entraînons durant des milliers d'années, mais la victoire ou la défaite survient en un instant "

                Commentaire


                • http://www.broker-forex.fr/cot-report.php
                  https://www.cftc.gov/MarketReports/C...ders/index.htm
                  Timing and conviction preparedness is everything
                  http://forums.univers-bourse.com/att...0-plongeon.png
                  http://forums.univers-bourse.com/att...-capture-5.png

                  " Nous nous entraînons durant des milliers d'années, mais la victoire ou la défaite survient en un instant "

                  Commentaire



                  • La banque centrale américaine n'actualisera pas ses prévisions économiques et le président Jerome Powell ne tiendra pas de conférence de presse. La déclaration de politique monétaire pourrait en revanche montrer de quelle manière le FOMC (Federal Open Market Committee) a intégré certaines des évolutions récentes et si son analyse a évolué depuis sa réunion de mars, au terme de laquelle les taux avaient été relevés.
                    La Bourse de Tokyo a terminé en baisse de 0,16%, pénalisée par les constructeurs automobiles après des chiffres de ventes sur le marché américain décevants. La hausse du dollar face au yen et la bonne forme du secteur technologique après les bons résultats publiés mardi par Apple ont toutefois limité les pertes des indices.
                    Du côté des emprunts d'Etat, le rendement du 10 ans américain s'équilibre tout près de 2,98% après avoir franchi la semaine dernière le seuil symbolique de 3% pour la première fois depuis 2014.
                    Un certain optimisme domine dans les rangs des intervenants avant la décision de la Fed. A cet égard, 'le sentiment économique de la Réserve fédérale et sa position face à l'inflation seront scrutés de près par les investisseurs', anticipe-t-on dans les rangs de Saxo Banque.
                    Pour l'heure, l'indice PMI final IHS Markit pour l'industrie manufacturière de l'eurozone s'est replié de 56,6 en mars à 56,2 le mois dernier, soit un plus bas niveau depuis 13 mois. Ce chiffre est toutefois légèrement supérieur à l'estimation flash de 56. Toujours dans la zone euro, le PIB corrigé des variations saisonnières a, lui, augmenté de 0,4%, à en croire l'estimation rapide préliminaire publiée par Eurostat. Le taux de chômage de l'eurozone s'est par ailleurs établi à 8,5% en mars dernier, inchangé en données séquentielles et en recul de 0,9 point par rapport à son niveau de mars 2017. Sur le marché des changes, l'euro grignote 0,1% face au dollar à environ 1,2, tandis que le baril de Brent engrange 0,3% à 73,4 dollars.
                    Timing and conviction preparedness is everything
                    http://forums.univers-bourse.com/att...0-plongeon.png
                    http://forums.univers-bourse.com/att...-capture-5.png

                    " Nous nous entraînons durant des milliers d'années, mais la victoire ou la défaite survient en un instant "

                    Commentaire


                    • Donald Trump a annoncé mardi le retrait des Etats-Unis de l'accord nucléaire iranien au risque d'ouvrir une période de vives tensions avec ses alliés européens et d'incertitudes quant aux ambitions atomiques de Téhéran.



                      Alors qu'une forte volatilité était redoutée sur la devise américaine, "le dollar a peu évolué durant la prise de parole de Donald Trump, l'effet a été plutôt neutre", a constaté Greg Anderson de BMO.



                      Le dollar a toutefois un peu reculé face au yen, la monnaie japonaise étant considérée comme un actif refuge.

                      La devise américaine a été davantage influencée, plus tôt en séance, par des commentaires du président de la banque centrale américaine (Fed) lors d'une conférence à Zurich.

                      Selon Jerome Powell, les attentes des intervenants de marchés semblent "raisonnablement bien alignées" sur la stratégie mise en oeuvre par la Fed, "ce qui suggère que les marchés ne devraient pas être surpris par nos actes si l'économie continue à évoluer conformément aux attentes", a-t-il affirmé.
                      "Ces commentaires ne donnent pas d'indications nouvelles sur la trajectoire des hausses de taux mais en minimisant l'influence de la Fed, ils ont renforcé la perspective que celle-ci poursuive sa stratégie de resserrement monétaire", ont affirmé les analystes de Wells Fargo.
                      La monnaie européenne continue de son côté à être "plombée en partie par un récent fléchissement dans les données économiques en provenance de la zone euro", a souligné Lee Hardman, de MUFG.

                      Ce ralentissement pèse sur l'euro car, selon les investisseurs, il oblige la Banque centrale européenne à rester très prudente dans la normalisation de sa politique accommodante en maintenant ses taux d'intérêt au plus bas.

                      M. Hardman a également évoqué l'incertitude politique en Italie, mais avec un "impact limité" pour l'instant.

                      Au contraire, pour John Plassard de Mirabaud Securities, la baisse de l'euro "est une nouvelle fois à mettre sur les péripéties politiques en Italie" avec la "proposition (du président) qui rendrait une nouvelle fois le pays ingouvernable".

                      Faute d'accord sur une majorité parlementaire depuis les dernières élections, le président italien Sergio Mattarella a annoncé lundi qu'il allait proposer un gouvernement "politiquement neutre" pour diriger le pays jusqu'en décembre.
                      ..
                      Timing and conviction preparedness is everything
                      http://forums.univers-bourse.com/att...0-plongeon.png
                      http://forums.univers-bourse.com/att...-capture-5.png

                      " Nous nous entraînons durant des milliers d'années, mais la victoire ou la défaite survient en un instant "

                      Commentaire


                      • Du côté de l'euro, les investisseurs surveillent la situation en Italie où Silvio Berlusconi a ouvert la voie à la formation du premier gouvernement anti-système en donnant son feu vert à un accord entre son alliée la Ligue (extrême droite) et le Mouvement 5 étoiles (M5S).

                        La 3e économie de la zone euro était sur le point lundi de livrer son destin à deux partis antisystème et eurosceptiques, le Mouvement 5 Étoiles (M5S) et la Ligue qui ont trouvé un accord de gouvernement et devraient annoncer le nom d'un futur Premier ministre.

                        Luigi Di Maio, le jeune leader du M5S, ainsi que le chef de la Ligue Matteo Salvini (extrême droite), doivent être reçus lundi au Quirinal, le palais présidentiel, pour présenter les détails de cet accord.

                        "La création d'un gouvernement populiste peut effrayer les investisseurs et peser sur l'euro", a indiqué Mizuho Securities dans une note à ses clients.
                        ..
                        peut-on vraiement qualifier l'extrémisme de droite d'un système anti système ??!!

                        le terme populiste décrit pourtant bien un système ou la démagogie, le mensonge et la poudre aux yeux sont rois .. ?
                        Dernière modification par Ban Rey, 14/05/2018, 13:30.
                        Timing and conviction preparedness is everything
                        http://forums.univers-bourse.com/att...0-plongeon.png
                        http://forums.univers-bourse.com/att...-capture-5.png

                        " Nous nous entraînons durant des milliers d'années, mais la victoire ou la défaite survient en un instant "

                        Commentaire


                        • La Bourse de Milan a reculé pour sa part de 2,32% après la publication d'un document évoquant la volonté du Mouvement 5 Etoiles (M5S) et de la Ligue, les deux partis qui tentent de former un gouvernement, de demander l'effacement de 250 milliards d'euros de dette et de réclamer des procédures permettant aux Etats membres de sortir de l'union monétaire.

                          L'information a ébranlé les marchés de la péninsule en dépit du démenti du porte-parole de la Ligue chargé des dossiers économiques qui a déclaré à Reuters qu'aucune proposition d'annulation de dette ne figurait dans le projet officiel de contrat de gouvernement.

                          Sur le marché des emprunts d'Etat, le rendement des obligations (BTP) à dix ans est monté jusqu'à 2,11%, et l'écart de rendement avec le Bund allemand s'est élargi à plus de 149 points de base, soit le niveau atteint au lendemain des élections législatives du 4 mars qui avaient abouti à une absence de majorité au Parlement.

                          "Il y a une possibilité de confrontation entre l'Union européenne et l'Italie, où les banques restent fragiles, même si la situation s'est considérablement améliorée. L'Italie est un pays qui a absolument besoin du soutien de la Banque centrale européenne", ajoute-t-il.

                          Le risque politique italien a pesé également sur l'euro, qui a cédé jusqu'à 0,5% face au billet vert pour tomber à un creux de l'année, sous 1,18 dollar.

                          Les investisseurs restent par ailleurs prudents face à la persistance des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, qui doivent reprendre leurs négociations cette semaine à Washington.

                          Autre élément incitant à la prudence: les doutes sur la tenue du sommet entre les Etats-Unis et la Corée du Nord qui ont notamment pénalisé les places boursières en Asie.

                          La Corée du Nord a menacé de reconsidérer la rencontre historique prévue le mois prochain entre Kim Jong-un et Donald Trump si les Etats-Unis continuent d'insister sur une dénucléarisation unilatérale. Quelques heures plus tôt, Pyongyang avait annulé les discussions prévues ce mercredi avec des représentants de la Corée du Sud.
                          L'euro était "sous une pression accrue à cause de l'incertitude politique qui pèse en Italie et du récent ralentissement en zone euro", a résumé Fawad Razaqzada, analyste pour Forex.com.
                          ..
                          Dernière modification par Ban Rey, 16/05/2018, 22:38.
                          Timing and conviction preparedness is everything
                          http://forums.univers-bourse.com/att...0-plongeon.png
                          http://forums.univers-bourse.com/att...-capture-5.png

                          " Nous nous entraînons durant des milliers d'années, mais la victoire ou la défaite survient en un instant "

                          Commentaire


                          • Les craintes liées à l'évolution de la situation politique en Italie paraissent refluer avec le rebond de l'euro et la stabilisation des rendements des emprunts d'Etat de référence de la zone euro.
                            [QUOTE]
                            Des craintes sur l'inflation, nourries récemment par la hausse du pétrole, de solides indicateurs économiques américains et l'offre abondante de dette destinée à financer la politique de l'administration Trump expliquent cette remontée des rendements obligataires.

                            Les investisseurs américains restent également prudents face aux négociations commerciales en cours entre les Etats-Unis et la Chine, qui s'annoncent longues et laborieuses.

                            Les discussions ont repris jeudi à Washington et se poursuivront ce vendredi. De sources américaines, la Chine a proposé à Donald Trump un ensemble de mesures qui permettraient de réduire de 200 milliards de dollars (169 milliards d'euros) par an le déficit commercial des Etats-Unis avec Pékin.

                            [QUOTE]

                            Alternance de colombes et de faucons; nonobstant la personnalité de Trump, son attitude permet de dialoguer avec la Chine. Chine et Russie comprennent les rapports de force et on l'intelligence , pour la Chine, de placer l'orgueil là où il est : un paramètre.
                            Celà conduira-t-il Trump vers une réélection ?
                            Pour la Korée du nord, c'est beaucoup plus mitigé, le dirigeant étant un fin renard qui alterne les soufles froid-froid-chaud-froid.
                            Kim serait tout à fait capable de jouer sur l'égo de Trump pour obtenir des accords inédits


                            Timing and conviction preparedness is everything
                            http://forums.univers-bourse.com/att...0-plongeon.png
                            http://forums.univers-bourse.com/att...-capture-5.png

                            " Nous nous entraînons durant des milliers d'années, mais la victoire ou la défaite survient en un instant "

                            Commentaire


                            • la croissance ralenti en zone euro, reste bien orienté toutefois ( 54 )
                              "Les taux de croissance fléchissent tant dans le secteur manufacturier que dans celui des services, affichant respectivement des plus bas de 18 et 16 mois", souligne Markit dans son communiqué.
                              "Malgré le repli de l'indice PMI, les données de mai restent conformes à une forte croissance du PIB de la zone euro légèrement supérieure à 0,4% au deuxième trimestre de l'année", a estimé Chris Williamson, économiste chez Markit.
                              Alors que le ralentissement de la croissance observé au cours des mois précédents s'expliquait en grande partie par divers facteurs tels que des conditions météorologiques extrêmes, des grèves, des congés maladie et le décalage des fêtes de Pâques, de nombreuses entreprises interrogées attribuent la faiblesse de leur activité en mai à un nombre de jours fériés exceptionnellement élevé au cours du mois"
                              Timing and conviction preparedness is everything
                              http://forums.univers-bourse.com/att...0-plongeon.png
                              http://forums.univers-bourse.com/att...-capture-5.png

                              " Nous nous entraînons durant des milliers d'années, mais la victoire ou la défaite survient en un instant "

                              Commentaire


                              • "The minutes suggested the Fed is not in a hurry to raise interest rates. The U.S. stock markets seem to like that they were not too hawkish," said Ayako Sera, market economist at Sumitomo Mitsui Trust bank.

                                Moreover, the minutes also showed the board members generally agreed to make a small adjustment in its policy implementation by raising the interest rates on its excess reserves by 20 basis points, rather than by a widely anticipated 25 basis points.
                                This means the effective interest rates in the future have shifted five basis points lower over a long period of time. In other words, we could even say the Fed today cut rates by five basis points,
                                The dollar's fall accelerated as Trump appeared to have opened a new front in the trade war by considering new tariffs, this time on cars, just days after Washington agreed with China to put "on hold" its plan to impose tariffs on $150 billion worth Chinese goods.

                                Against the yen, the dollar shed as much as 0.6 percent to 109.45 yen , a day after it had fallen 0.73 percent, its biggest fall in nearly three months. It last stood at 109.61 yen, down 0.4 percent on the day.

                                IHS Markit's Euro Zone Composite Flash Purchasing Managers' Index (PMI), considered a good guide to the euro zone's economic health, sank in May to an 18-month low, suggesting the continent's strong growth last year has lost steam.

                                Investors were unnerved by political developments in Italy,
                                "I think there is risk of further downward revision in the European economic outlook. Earlier this year, people thought the European Central Bank, the Bank of England and the Federal Reserve will all raise interest rates. But now the ECB has clearly dropped out," said Kazushige Kaida, head of forex at State Street Bank and Trust in Tokyo.
                                ..
                                Timing and conviction preparedness is everything
                                http://forums.univers-bourse.com/att...0-plongeon.png
                                http://forums.univers-bourse.com/att...-capture-5.png

                                " Nous nous entraînons durant des milliers d'années, mais la victoire ou la défaite survient en un instant "

                                Commentaire

                                Chargement...
                                X