Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Ads

Réduire

Les résultats de Disney sont décévants

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Les résultats de Disney sont décévants

    Disney devrait connaître un ralentissement de la croissance du nombre d'abonnés à ses services de streaming, tandis que ses parcs, croisières et magasins devraient prendre de l'ampleur avec l'assouplissement des restrictions. Nous expliquons ce à quoi il faut s'attendre et examinons comment les actions Disney pourraient réagir.

    Quand Disney publiera-t-il ses résultats du quatrième trimestre ?

    Disney publiera ses résultats du quatrième trimestre et de l'ensemble de l'année après la clôture des marchés américains, le mercredi 10 novembre.

    Actions Disney.


    Aperçu des résultats du quatrième trimestre de Disney : ce que l'on peut attendre des résultats

    Comme cela a été le cas pendant une grande partie de l'année, les résultats du quatrième trimestre de Disney seront à la fois positifs et négatifs. La première a vu ses services de streaming croître rapidement, les gens consommant davantage de divertissement à la maison, tandis que la seconde a vu son empire tentaculaire de parcs à thème, de croisières et de magasins souffrir à cause des restrictions.

    Le troisième trimestre a marqué un tournant. Ses services de streaming ont vu la croissance de ses abonnés s'accélérer tandis que la réouverture progressive de ses sites a permis à sa division Parks, Experience & Consumer Product de dégager son premier bénéfice depuis le début de la pandémie.

    Wall Street prévoit que le chiffre d'affaires du quatrième trimestre atteindra 18,79 milliards de dollars, contre 14,70 milliards l'année précédente. Il s'agira également du cinquième trimestre consécutif de croissance des ventes. Les analystes s'attendent à ce que le résultat des activités poursuivies avant impôts s'élève à 787,5 millions de dollars, contre une perte de 580 millions de dollars l'année précédente.

    En ce qui concerne la ventilation des résultats, les chiffres du consensus de Bloomberg montrent que les analystes s'attendent à ce que la division Media & Entertainment Distribution enregistre des recettes de 13,32 milliards de dollars, contre 11,97 milliards de dollars l'année précédente, mais que le résultat d'exploitation tombe à 990,8 millions de dollars, contre 1,55 milliard de dollars. La division Parks, Experience & Consumer Products devrait enregistrer des recettes de 5,26 milliards de dollars, contre 2,58 milliards de dollars l'année précédente, avec un résultat d'exploitation de 864,4 millions de dollars, contre une perte de 945 millions de dollars l'année précédente.

    Cette semaine, l'accent sera mis sur l'évolution de l'activité de Disney dans le domaine de la vente directe aux consommateurs, la société ayant déclaré qu'il s'agissait de sa " priorité absolue ". Disney+ a ajouté 12,4 millions d'abonnés au troisième trimestre, dépassant ainsi les attentes, mais a prévenu que les ajouts nets ralentiraient pour atteindre une croissance à un chiffre au quatrième trimestre. Les chiffres du consensus suggèrent que Disney+ n'aura ajouté que 4,9 millions d'abonnés au cours de la période, ce qui constituerait le taux d'acquisition le plus faible depuis le lancement du service. Dans le même temps, la croissance des abonnés à ESPN+ et à Hulu devrait nettement ralentir par rapport à ce que nous avons vu au troisième trimestre.

    Le ralentissement de la croissance de ses plates-formes de diffusion en continu sera une source de préoccupation, et Disney aura du mal à convaincre les marchés qu'il s'agit d'une anomalie temporaire plutôt que d'une nouvelle tendance. La poursuite des perturbations dans le tournage du contenu, la fin d'un grand nombre d'abonnements à Hotstar et une montée en puissance plus lente que prévu dans de nouvelles régions comme l'Amérique latine sont des vents contraires au quatrième trimestre. Parallèlement, les coûts de distribution et de marketing du contenu devraient augmenter pour les ventes et les licences de contenu, tandis que les coûts de publicité et de programmation sportive devraient également avoir augmenté au quatrième trimestre.

    Par ailleurs, les investisseurs seront impatients de voir la division Parks, Experience & Consumer Products commencer à prendre de l'élan maintenant qu'elle a renoué avec les bénéfices. Ses parcs à thème devraient poursuivre sur leur lancée, les magasins sont rouverts et les croisières ont redémarré. Les attentes sont élevées, les chiffres du consensus suggérant que le bénéfice d'exploitation fera plus que doubler au quatrième trimestre par rapport au troisième. Disney a déclaré que les réservations dans les parcs au début du quatrième trimestre avaient dépassé ce qui avait été observé au troisième trimestre, que Disney avait décrit comme "plutôt bon". Cela a incité certains analystes à penser que le segment pourrait dépasser les attentes du consensus en matière de bénéfices cette semaine. La variante Delta constitue toujours une menace, mais la situation s'améliore avec la réouverture des voyages internationaux, la progression des programmes de vaccination et l'assouplissement progressif des restrictions. Disney a néanmoins déclaré qu'il s'attendait à comptabiliser environ 1 milliard de dollars de coûts liés à Covid sur l'ensemble de l'année.

    L'action Disney a chuté de près de 11 % depuis qu'elle a atteint son dernier record historique de 201,91 dollars début mars. Les 32 courtiers couvrant Disney ont actuellement une note d'achat sur l'action et un objectif de cours moyen de 207,72 $, ce qui implique un potentiel de hausse de plus de 18 % par rapport au cours actuel de l'action.


    Quelle est la prochaine étape pour le cours de l'action Disney ?

    Après avoir atteint un sommet historique de 202 $ début mars, le cours a baissé avant d'entrer dans un schéma de maintien dans lequel il a évolué pendant la majeure partie de l'année.

    Le prix de l'action a été plafonné à la hausse par 188 $, tandis que 167 $ ont limité les pertes.

    Le prix teste sa moyenne mobile à 50 jours, ce qui, avec le RSI haussier, donne de l'espoir aux acheteurs.

    Les traders pourraient chercher à réaliser un breakout à partir de Disney. Les acheteurs recherchent un mouvement au-dessus de 188 $ afin de viser 202 $ et de nouveaux sommets historiques.

    Pendant ce temps, les vendeurs pourraient chercher une cassure en dessous de 167 $ pour ouvrir la porte à 160 $, le plus bas de l'année à ce jour, et à 148 $, le plus bas de décembre 2020.

    Walt Disney, graphique journalier. Source Tradingview.

    Click image for larger version  Name:	image_1816.jpg Views:	16 Size:	73.4 KB ID:	2087318


    Choisissez judicieusement votre courtier

    www.whselfinvest.fr est probablement le meilleur courtier pour les traders et les investisseurs actifs.


  • #2
    Disney devrait chuter de 5 % après une augmentation décevante des abonnements à Disney+. Le secteur du streaming vidéo a connu la plus faible augmentation des abonnements depuis son lancement.

    La division des parcs à thème est également restée bien en deçà des prévisions.

    Commentaire

    Chargement...
    X