Annonce
Réduire
Aucune annonce.
Ads
Réduire
Analyse du WTI : Qu'est-ce qui fait bouger les prix du pétrole brut ?
Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Analyse du WTI : Qu'est-ce qui fait bouger les prix du pétrole brut ?

    Les prix du pétrole brut ont commencé la semaine en recul avant de redevenir positifs au moment de la rédaction de ce rapport. Cette reprise intervient après que les prix ont commencé à se stabiliser à la fin de la semaine dernière, à la suite d'une forte baisse sur trois semaines, malgré l'intensification de l'opération militaire israélienne à Gaza. Les prix du pétrole ont-ils enfin atteint leur niveau le plus bas ?



    Les prix du pétrole ont fortement chuté depuis le pic de la dernière semaine de septembre, lorsque le WTI a presque atteint 95 dollars le baril. Les signes de ralentissement de la demande aux États-Unis et en Chine ont compensé les réductions continues de l'offre par le groupe OPEP+, ainsi que le risque de perturbations de l'offre au Moyen-Orient en raison du risque de contagion du conflit à Gaza à d'autres pays riches en pétrole. Heureusement, cela ne s'est pas encore produit, ce qui explique pourquoi les investisseurs ont complètement ignoré les risques géopolitiques. Mais avec la correction à la baisse des prix du pétrole, il est probable qu'une grande partie des influences négatives soient désormais intégrées dans les prix. Il convient de rappeler que les prix du pétrole sont inélastiques par rapport à la demande, ce qui signifie que les changements dans les facteurs qui influencent la demande de pétrole auront peu d'influence sur les prix, par rapport aux facteurs liés à l'offre.

    L'OPEP et ses alliés se réuniront le 26 novembre pour discuter de leur politique. Étant donné que les prix du pétrole se sont affaiblis ces dernières semaines, l'Arabie saoudite et la Russie poursuivront probablement leurs réductions volontaires de l'offre jusqu'à l'année prochaine. Cela devrait donc limiter le potentiel de baisse. Dans le même temps, les entreprises énergétiques américaines ont réduit le nombre de plates-formes pétrolières pour la deuxième semaine consécutive, pour atteindre le niveau le plus bas depuis janvier 2020, selon le décompte des plates-formes de Baker Hughes. C'est un signe que la croissance de l'offre hors OPEP pourrait diminuer, ce qui devrait maintenir les prix à un niveau élevé, toutes choses égales par ailleurs.

    Il y a quelques niveaux de résistance en amont à surveiller afin d'évaluer la force de cette reprise. Tout d'abord, le niveau le plus bas du mois d'août, à 77,56 $, qui a été cédé lors de la liquidation de la semaine dernière. Les haussiers voudront récupérer ce niveau sur une base de clôture journalière. Ensuite, la moyenne de 200 jours se situe juste au-dessus de ce niveau, à environ 78,00 $.

    Si le WTI repasse au-dessus de ces niveaux et s'y maintient, les haussiers qui attendent sur les lignes de touche seront confiants et reviendront dans le jeu. Dans le cas contraire, il peut être intéressant d'attendre encore un peu jusqu'à ce qu'un plancher se dessine clairement. Compte tenu de la situation au Moyen-Orient et de l'intervention continue de l'OPEP, vendre le pétrole à découvert dans le contexte actuel revient à jouer avec le feu. Je n'envisage donc même pas l'idée de le faire.

    Analyse du WTI : niveaux techniques à surveiller

    WTI_20231113.png

    Source : TradingView.com

    Le WTI a passé les dernières séances à se maintenir autour d'une zone de soutien clé dans la région des 74,50 $ à 75,50 $. Cette fourchette de soutien de 1 $ est l'endroit où le niveau de résistance précédent devenu niveau de soutien rencontre le niveau de retracement de Fibonacci de 61,8 % par rapport à la reprise qui a commencé en mai. Compte tenu de la chute brutale de 15 % à ce niveau au cours des dernières semaines, je ne suis pas surpris de voir les prix se redresser quelque peu ici, dans cette zone de soutien clé. Mais s'agira-t-il de plus qu'un simple rebond de survente ? C'est la question clé.

    Jusqu'à présent, nous avons assisté à la formation d'un doji suivi d'un avalement haussier à la fin de la semaine dernière. Ces figures peuvent se trouver au bas ou près du bas d'une tendance, indiquant un renversement de la tendance. Mais elles ne sont pas suffisantes en elles-mêmes ; nous devons avoir la preuve que le retournement haussier est soutenu par une conviction et un momentum.



Chargement...
X