Annonce
Réduire
Aucune annonce.
Ads
Réduire
Deux transactions à suivre : EUR/USD, Pétrole
Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Deux transactions à suivre : EUR/USD, Pétrole

    L'EUR/USD augmente avec Lagarde en ligne de mire

    La paire EUR/USD était en hausse de quelques pips ce jeudi après avoir enregistré de petits gains lors de la session précédente.

    La paire trouve un soutien dans un dollar plus faible qui suit la baisse des rendements du Trésor dans un contexte de craintes de récession et alors que les investisseurs attendent un discours de Christine Lagarde de la BCE, ainsi que les minutes de la réunion de décembre de la BCE.

    Les investisseurs espèrent que Christine Lagarde fera la lumière sur la trajectoire future des taux d'intérêt, après qu'un rapport de Bloomberg ait indiqué en début de semaine que la BCE envisageait de ralentir le rythme des hausses de taux à 25 points de base à partir de mars.

    Cela contrastait avec le commentaire plus optimiste de Christine Lagarde en décembre. Cependant, les prix du gaz ont considérablement baissé ces dernières semaines ; son point de vue pourrait-il avoir changé ?

    Entre-temps, des ventes au détail et une production industrielle plus faibles que prévu aux États-Unis ont suscité des inquiétudes quant à la perte de vitesse de l'économie américaine.

    Les données sur les mises en chantier, les permis de construire et les demandes initiales d'allocations chômage sont attendues aujourd'hui.

    Quelle est la prochaine étape pour l'EUR/USD ?

    L'EUR/USD se négocie dans un canal ascendant, au-dessus de ses moyennes mobiles 50, 100 et 200, et rencontre une résistance à 1,0890. Le RSI reste au-dessus de 50, ce qui laisse présager une nouvelle hausse, tout en restant en dehors du territoire de surachat.

    Les acheteurs doivent dépasser 1,0890 pour créer un plus haut et se diriger vers 1,0935, le dernier sommet d'avril. Au-dessus de ce niveau, la bande supérieure du canal ascendant à 1,0830 est en vue.

    En revanche, une cassure sous 1,0790, le sommet de mai, ouvre la porte à 1,0735, le sommet de décembre, devant 1,0610, la bande inférieure du canal ascendant.


    Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle 

Nom : 		eurusd oil 1.jpg 
Affichages :	57 
Taille :		46,4 Ko 
ID : 			2212192

    Le pétrole chute en raison des craintes de récession

    Les prix du pétrole sont en baisse pour la deuxième journée consécutive, plombés par les craintes croissantes d'une récession aux États-Unis, le plus grand consommateur de pétrole au monde.

    Les perspectives économiques américaines se sont assombries hier après que les ventes au détail ont enregistré leur plus forte baisse en un an et que la production industrielle s'est effondrée, ce qui laisse présager un affaiblissement de l'économie alors que les hausses de taux de la Fed prennent effet. Les responsables de la Fed considèrent toujours que les taux doivent augmenter de plus de 5 % même si l'économie ralentit et que l'inflation diminue.

    Dans le même temps, les données de l'API ont révélé un bond surprise des stocks de brut américains, ce qui a également pesé sur le prix.

    Il pourrait également y avoir un élément de prise de bénéfices après que les prix du pétrole aient atteint leur plus haut niveau en un mois suite au rapport mensuel de l'AIE sur le pétrole. Le rapport, comme celui de l'OPEP, a mis en évidence la réouverture de la Chine comme un élément favorable aux perspectives de la demande.

    Le rapport de l'EIA sur les stocks doit être publié plus tard dans la journée. Les stocks de pétrole devraient diminuer de 13,21 millions de barils.

    Quelle est la prochaine étape pour les prix du pétrole ?
    Le pétrole a rebondi à partir de 72,50, le niveau le plus bas de 2023, dépassant son 50 sma et la résistance de sa ligne de tendance descendante sur plusieurs mois. Le prix a atteint un sommet annuel de 82,62 avant de redescendre.

    Le prix teste actuellement le support de la moyenne mobile simple 50 et de la ligne de tendance descendante à 78,50. Une cassure en dessous de ce niveau pourrait voir le prix entrer à nouveau dans un triangle symétrique, avec un support supplémentaire à 75,00.

    Si le niveau de 78,50 se maintient, les acheteurs pourraient chercher à prendre le sommet hebdomadaire de 82,60, devant 83,30, le sommet de décembre, pour exposer la moyenne mobile simple 100 à 86,00. Une hausse au-dessus de ce niveau pourrait être significative car le prix s'est négocié largement en dessous de la moyenne mobile simple 100 depuis fin août.



    Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle 

Nom : 		eurusd oil 2.jpg 
Affichages :	42 
Taille :		46,4 Ko 
ID : 			2212194

Chargement...
X