Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Ads

Réduire

Décrypter le marché avec Fibonacci.

Réduire
Ceci est une discussion importante.
X
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Sortira ? Sortira pas ? Cette question lancinante au centre des interrogations des opérateurs du monde entier a continué à focaliser les regards sur la crise politique Grecque qui n’en finit pas. Aux angoisses sur la Grèce s'additionnent les inquiétudes pour l'Espagne, qui vient d'annoncer une réforme bancaire, imposant à ses banques de passer 30 milliards d'euros de nouvelles provisions dans leurs comptes. De nombreux observateurs doutent de la capacité des établissements bancaires espagnols à pouvoir faire face, seuls, à ces nouvelles règles et envisagent dés maintenant la nécessité d’un soutient étatique aux recapitalisations imposées.

    Cliquez pour agrandir


    Dés les premières cotations de la semaine les opérateurs se sont vus dans l’obligation de prendre en compte le blocage de la situation politique en Grèce et ses éventuelles répercussions sur l’ensemble de la planète financière. De ce fait, le début de semaine en gap baissier a été rapidement confirmé par la cassure du niveau d’ouverture annuelle, 3082. Le franchissement de ce point a permis de libérer suffisamment d’énergie pour rallier directement le support hebdomadaire, 3048, objet d’une farouche empoignade jusqu’en fin de journée. Il est légèrement dépassé en clôture journalière, donnant un à priori favorable aux vendeurs, pour la séance à venir.

    La configuration de la bougie jour illustre la reprise du mouvement baissier à l’intérieur du cadrage baissier court terme et la mise sous pression du niveau de support hebdomadaire, 3048. Mais attention dans l’éventualité d’une bonne tenue du support hebdomadaire en clôture jour, on peut détecter la possibilité de formation d’un double bottom en unité jour, qui formerait un signal avant coureur de rebond, à contre courant de l’actualité.

    Cliquez pour agrandir


    L’enjeu de la séance à venir sera d’intégrer dans les cours les déclarations de la soirée des responsables Européens au sujet de la Grèce, dans l’attente des nombreuses publications statistiques tant en Europe qu’aux Etats-Unis. D’un point de vue technique, l’attention des intervenants se focalisera autour du niveau 3048, à partir duquel nous aurons, soit une continuation baissière en direction de la borne basse du cadrage baissier court terme horaire, soit un mouvement correctif en direction de la borne haute de ce même cadrage baissier.

    Cliquez pour agrandir


    Le niveau 3048, servira de point clef à la séance à venir.

    Dans l’hypothèse d’une bonne tenue du niveau, 3048, il conviendra d’envisager l’amorce d’un mouvement correctif qui visera d’abord le niveau médian de la séance écoulée, 3066. Ce point sensible formera un niveau déterminant dans l’éventualité d’un mouvement correctif haussier. Au-delà, le niveau, 3082, constituera l’ultime étape avant le point clef hebdomadaire, 3111/3114, qui pourrait constituer le point haut d’un mouvement correctif.

    A l’inverse, la cassure du niveau, 3048, hypothèse hautement probable compte tenu de la teneur de l’actualité et du niveau de la clôture journalière, ouvrirait la voie à une continuation jusqu’au niveau, 3028, dont la cassure engendrerait ensuite une poursuite jusqu’aux niveaux, 3006, puis 2992, constitué par le S1 mensuel qui forme l’objectif majeur immédiat du mouvement en cours.
    A vaincre sans péril on triomphe sans gloire

    Commentaire


    • Dés l’ouverture de la séance, les déclarations des responsables Européens, réaffirmant lundi soir, leur intention inébranlable de garder la Grèce amarrée à l’Europe, ont apporté un certain soulagement aux intervenants, de même que la publication du PIB Allemand du 1er trimestre, qui s’est révélé supérieur aux attentes des économistes. En cours d’après-midi, les statistiques Américaines ont exprimé une tendance, modeste, à la croissance de l'économie. Ces données rassurantes, n’ont toutefois pas permis de contre balancer l’impression fortement négative issue de l’absence d’entente entre responsables politiques Grecs pour former un gouvernement.

      Cliquez pour agrandir


      Dans ce contexte marqué par une alternance d’informations contradictoires, les intervenants durent se résoudre à laisser le marché évoluer au gré des nouvelles, d’abord favorables, permettant de se diriger en direction des objectifs de résistances de la zone 3100, avant de s’abandonner au renoncement provoquant les cassures successives des niveaux de supports, 3048 et 3028, légèrement dépassé en clôture journalière.

      Cliquez pour agrandir


      La configuration de la bougie journalière confirme la continuation du mouvement baissier. La cassure, esquissée lundi soir, du niveau 3048 est confirmée. L’éventualité d’une poursuite du mouvement en direction du niveau d’objectif majeur hebdomadaire, 2992 devient de plus en plus vraisemblable.

      L’enjeu de la séance à venir sera d’effectuer un mouvement de continuation jusqu’à l’objectif hebdomadaire, 2992, concordant avec la borne basse du cadrage hebdomadaire. Faute de quoi, un mouvement correctif en direction de la borne haute du cadrage baissier horaire sera à envisager.

      Cliquez pour agrandir


      Le point clef de la séance à venir sera constitué du niveau 3028.

      L’hypothèse, d’une continuation du mouvement en cours repose sur la confirmation de cassure du niveau 3028, qui ouvrira la voie en direction du niveau, 3006, étape intermédiaire avant 2992 qui constitue un objectif majeur dont l’éventuel dépassement constituerait un signal alarmant laissant le champ libre jusqu’au S2 Hebdomadaire, 2972.

      A l’inverse, la préservation du niveau, 3028, permettrait d’envisager un mouvement de rebond correctif en direction du niveau médian de la séance écoulée, 3043. C’est au contact de ce point que pourrait se décider la pérennité ou non du mouvement. Dans l’éventualité d’un dépassement de ce niveau médian, les objectifs 3054 et 3067 seraient en ligne de mire, précédent le niveau majeur, 3082, qui pourrait constituer le point culminant de la séance dans l’hypothèse d’un mouvement soutenu par une actualité clémente.
      A vaincre sans péril on triomphe sans gloire

      Commentaire


      • Pour cette séance de mi-semaine, les intervenants ont continué de s’abreuver d’une actualité fortement mitigée. Parmi les événements marquant de la journée on retiendra, en matinée, l’adjudication Française réussit avec des taux en baisses.
        Dans l’après-midi, les publications Américaines ont permis aux opérateurs de trouver matière à se rassurer avec les données relatives à l’activité industrielle, faisant ressortir une progression nettement plus élevée qu’attendue, ainsi qu’une amélioration de la productivité. Toujours aux USA, dans le secteur immobilier, alors que les mises en chantiers apparaissent en nette hausse, les demandes de permis de construire se sont sensiblement affaissées. Dans ce contexte mi-figue mi-raisin, les opérateurs ont terminé la journée avec les minutes de la FED, s’inquiétant des risques qui pèsent sur la croissance économique du pays du fait de la politique budgétaire.

        Cliquez pour agrandir


        Dés l’ouverture de la séance les opérateurs ont opté pour une intégration immédiate des mauvaises données macro-économiques en provenance de Chine. Vers 9h30, le contact des cours avec l’oblique de support hebdomadaire, renforcée par le niveau d’extension baissière, 2996, 161.80% du mouvement, 3035/3098,a suffit à déclencher quelques prises de bénéfices des vendeurs, rapidement relayées par des achats à bon compte.
        Ce brusque revirement sur cette zone considérée comme un objectif prioritaire hebdomadaire à permis d’initier un rebond correctif en direction de la borne haute du cadrage baissier court terme horaire, renforcée en tant que résistance par le niveau d’ouverture annuel, 3082 qui a contribué à stopper net le mouvement correctif haussier. A la suite de la publication des minutes de la FED, dans la soirée, l’arrêt technique au niveau 3082, s’est amplifié et transformé en nouvelle consolidation.

        La configuration de la bougie journalière illustre un consensus acheteur parmi les opérateurs lors du contact des cours avec la borne basse du cadrage hebdomadaire, malgré une actualité relativement sombre. Ce premier signal, positif permet d’envisager l’hypothèse d’une amorce d’un mouvement correctif.

        Cliquez pour agrandir


        L’enjeu de la séance à venir sera de confirmer l’amorce de mouvement correctif haussier initié dés le début de la matinée de ce mercredi, avec pour premier objectif majeur d’atteindre la borne haute du cadrage baissier journalier, concordante avec le niveau de résistance horizontal, 3098. Faute de quoi un retour en direction du S1 mensuel, 2992, serait à envisager. C’est à ce niveau que pourrait se poser la question d’une nouvelle réaction haussière, ou pas, formant un double bottom avec la séance de ce mercredi.

        Cliquez pour agrandir


        Le point clef de la séance sera constitué du niveau, formé par le S1 Hebdomadaire, 3039.

        Dans l’hypothèse d’une reprise du mouvement correctif haussier, le dépassement du point clef, 3039, amènerait à envisager de viser de nouveau la borne haute du cadrage baissier court terme horaire, positionnée vers 3082. Dans l’éventualité d’une volatilité des cours soutenue par une actualité favorable, le dépassement du niveau d’ouverture annuelle, permettrait de viser le niveau, 3098. Une poursuite jusqu’au niveau du pivot hebdomadaire, 3113, n’est pas à exclure.

        A l’inverse l’échec à provoquer un positionnement au-dessus du niveau, 3039, conduirait à envisager, une continuation du mouvement de repli en cours depuis la fin d’après-midi de ce mercredi. La cassure du niveau, 3016 serait un premier signal conduisant à envisager une mise sous pression rapide de l’oblique de support hebdomadaire précédant de quelques points le S1 mensuel, 2992, dont le franchissement ouvrirait la voie en direction du niveau du S2 hebdomadaire, 2973.
        A vaincre sans péril on triomphe sans gloire

        Commentaire


        • Jour après jour les intervenants ne cessent de prendre connaissance de nouvelles de plus en plus alarmantes, concernant tout autant la situation financière en Europe que l’économie Américaine.
          Au 1er rang des préoccupations de la matinée, le marché est resté nettement inquiet sur l'état de santé du secteur bancaire grec, alors que la Banque centrale européenne a cessé de fournir des liquidités à certains établissements du pays, en situation de sous capitalisation, suite aux retraits massifs effectués par leur clientèle.
          En écho à cette actualité peu réjouissante, du côté de l’Espagne, la contagion Grecque semble gagner les clients de Bankia, qui selon certaines sources de presse, procèdent à des retraits massifs de liquidités.
          Dans ce contexte dramatiquement tendu, l’émission obligataire Espagnole, de la journée, bien que couverte à 100%, s’est faite avec des taux en nette hausse confirmant les tensions qui pèsent sur l'Espagne, quatrième économie de l'Union monétaire.
          Dans l’après-midi, les indicateurs publiés outre-Atlantique, ont confirmé la médiocre santé de l’économie américaine. Les nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage sont restées stables, alors que les analystes tablaient sur un léger recul. L'indice composite des indicateurs économiques a baissé en avril, selon le Conference Board, pendant que l'activité manufacturière de la région de Philadelphie, elle, s'est contractée, selon les estimations de la FED locale. C’est donc avec un paysage macro-économique particulièrement sombre que va s’effectuer le changement d’échéance sur les contrats futures et l’arrivée à terme des options, ce vendredi.

          Cliquez pour agrandir


          Malgré une ouverture légèrement haussière, les opérateurs sont rapidement revenus aux réalités, laissant glisser l’indice en direction de sa zone de support, concordante avec l’oblique hebdomadaire, au contact de laquelle, une nouvelle tentative de réaction s’est encore amorcée en début d’après-midi, sans succès. La clôture de la séance marque la cassure de ce support hebdomadaire, de même que celle du S1 mensuel, 2992, démontrant que les bulls perdent pied.

          Cliquez pour agrandir


          La configuration de la bougie journalière témoigne de l’impuissance des acheteurs à reprendre durablement le contrôle des opérations, sans pour autant révéler de panique. La tendance baissière initiée mi-mars demeure parfaitement valide ce que confirme le niveau de clôture journalier au-delà du support hebdomadaire dont la rupture demande confirmation, dés le début de la séance à venir.

          L’enjeu de la dernière journée de la semaine sera de confirmer, ou pas, la cassure de la zone de support hebdomadaire, et du S1 mensuel, qui laisserait la voie libre en direction du S2 hebdomadaire, 2973. Ce point ne pourrait n’être qu’une étape vers le niveau majeur de retracement, 2935, éventuellement, une continuation jusqu’à 2911, n’est pas à exclure.

          Cliquez pour agrandir


          Le point clef de la séance sera constitué du niveau du S1 mensuel, 2992.

          Dans l’hypothèse d’une préservation de ce niveau clef, un mouvement correctif aura pour premier objectif de rallier le niveau, 3018, cours médian de la séance écoulée. C’est à cet endroit que pourrait se décider de la pérennité ou non du mouvement correctif. Dans l’éventualité d’une continuation au-delà de ce point, sera visée rapidement la zone de résistance, 3033/3039, renforcée par le niveau de retracement, 3035, 50% du mouvement initié à 3080. Un franchissement de ce point, amènerait à envisager de rallier le niveau 3061 éventuellement 3082, qui pourrait constituer le point culminant de la journée, dans l’éventualité d’une nette euphorie corrective haussière.


          A l’inverse, l’échec à maintenir les cours positionnés au-dessus du support 2992, conduira à envisager une descente rapide jusqu’au niveau du S2 hebdomadaire, 2973, dont la rupture éventuelle laisserait le champ libre à une continuation du mouvement jusqu’au niveau, 2943, extension baissière, 161.80% du mouvement compris entre les points, 2996 et 3080. Dans l’éventualité d’un mouvement soutenu, le niveau majeur de retracement, 2935, sera en ligne de mire, éventuellement 2911.
          A vaincre sans péril on triomphe sans gloire

          Commentaire


          • Bonjour Francis

            Très belle analyse - je suis OK avec tes objectifs possibles à la hausse et/ou la baisse



            Belle journée

            Commentaire


            • Compte tenu de la teneur générale de l’actualité depuis le début du mois, il était difficile aux opérateurs d’envisager de corriger le mouvement initié depuis mi-mars, s’est donc sans véritable surprise, que le mouvement baissier s’est poursuivit au cours de la semaine, engendrant la cassure incontestable de l’oblique de support hebdomadaire.

              La configuration de la bougie ne laisse pas de doute quand à la continuité du mouvement baissier initié dans la zone des 3500 points et ne permet pas de détecter un éventuel changement de tendance.

              Cliquez pour agrandir


              Dans ce contexte, l’enjeu de la semaine qui s’annonce semble devoir être de confirmer la cassure de l’oblique de support pour se diriger jusqu’à la zone 2864/2834 qui pourrait former un support technique solide dans l’éventualité d’une actualité un peu moins morose.

              Le point clef de la semaine sera constitué du S1 mensuel, 2964.
              Dans l’hypothèse d’un rétablissement des cours au-dessus de ce niveau, le premier objectif majeur sera formé par le niveau médian de la semaine écoulée, 3004, dont le dépassement permettrait d’envisager de rallier la zone 3083.
              A l’inverse l’échec des cours à l’égard du niveau, 2964, conduira à viser la zone d’objectif, 2864/2834, qui pourrait former l’extrême de la semaine.

              Analyse jour

              L’ouverture de la séance en forte baisse et en appui sur la zone de support identifiée à permis aux intervenants d’effectuer un mouvement de rebond correctif dans l’attente de l’arrivée à échéance du contrat du mois de mai, à 16h00. Aussitôt après, est intervenue la confirmation d’une absence de volonté haussière, provoquant une rechute en direction du niveau de support utilisé en début de séance.

              Cliquez pour agrandir


              La configuration de la bougie journalière illustre l’absence persistante de vigueur chez les acheteurs qui ne parviennent toujours pas à trouver dans l’actualité, matière à motiver des prises de positions à bon compte. Le positionnement de la séance confirme la rupture de l’oblique de support hebdomadaire ainsi que celle du S1 mensuel. Seul le niveau 2935, 161.80% d’extension baissière du mouvement, 3021/3160, utilisé en appui à l’ouverture, semble avoir permis de limiter l’ampleur du décrochage.

              L’enjeu de la séance à venir sera, pour les spéculateurs à la baisse, d’assurer la continuation du mouvement baissier en cours, en direction de la zone d’objectif hebdomadaire, 2864/2834. Faute de quoi un mouvement correctif pourrait s’amorcer visant en premier objectif majeur, le niveau médian de la semaine écoulée, 3004.

              Cliquez pour agrandir


              Le point clef de la séance sera constitué du niveau, 2964, S1 mensuel.

              L’hypothèse d’un repositionnement des cours au-dessus du niveau, 2964, conduirait à envisager un mouvement correctif, en direction du niveau, 3004, concordant avec le retracement, 61.80%, du mouvement initié à partir de 3052. Au-delà de ce point, la borne haute du cadrage baissier court terme horaire, positionnée vers 3026, pourrait fournir le point culminant de la séance.

              A l’inverse l’échec à refranchir ou à maintenir les cours au-dessus du s1 mensuel, 2964, conduirait à envisager un mouvement baissier en direction du point bas de la séance de ce vendredi, 2932. La cassure de ce point laisserait la voie libre jusqu’au niveau majeur, 2907, qui pourrait n’être qu’une étape avant le niveau d’extension, 2887, 161.80% d’extension du mouvement inclus entre les niveaux, 2932 et 3004, précédant de peu le niveau, 2875, qui pourrait constituer le point extrême de la séance.

              PS
              Absent quelques jours je reposterais à la fin du mois. A toutes et tous, lecteurs fidèles ou simplement de passage, bonne semaine.

              A vaincre sans péril on triomphe sans gloire

              Commentaire


              • Merci Gros chameau.

                Commentaire


                • Ce mardi pour le véritable coup d’envoie de la semaine boursière, les indices Européens à l’image de leurs homologues Asiatiques, ont débuté la matinée en saluant le fait que la Chine fera davantage d’efforts pour stimuler sa croissance économique. Malgré ces nouvelles rassurantes en provenance d’Asie, les opérateurs ont dû rapidement se repencher sur les problèmes Européens, avec les 1éres estimations du PIB T2, Espagnol, prévu en net recul, puis avec l’émission obligataire court terme de l’Italie, marquée par une nette hausse des taux. Dans l’après-midi, les données Américaines publiées ont révélé une poursuite de la stabilisation du marché immobilier, alors que la confiance des consommateurs étudiée par le conference board est ressortie en baisse. Au final, rien de très enthousiasmant, c’est donc du côté de rumeurs d’interventions prochaines de la BCE que les opérateurs ont trouvé matière à espérer.

                  Cliquez pour agrandir


                  Bien que les intervenants aient opté pour une ouverture au niveau du cours médian de la séance précédente, en raison du comportement des marchés asiatiques, des allègements de positions à proximité du niveau d’ouverture annuelle, 3054 sont rapidement intervenus. Le contexte Européen toujours très anxiogène confortant les prises de positions vendeuses, le niveau, 3021, s’est rapidement trouvé sous pression en fin de matinée, mais préservé comme appui d’achats pour une reprise progressive en cours d’après-midi au fur et à mesure de la publication des données statistiques Américaines et de la propagation de rumeurs opportunes qui ont permis la mise sous pression du niveau 3070.

                  Cliquez pour agrandir


                  La configuration et le positionnement de la bougie journalière confirment la volonté des opérateurs d’extraire les cours du cadrage baissier journalier initié mi-mars. La bonne tenue du niveau, 3021, le dépassement du niveau, 3054 de même que le dépassement de la MM20 journalière et la mise sous tension du niveau, 3070, plaident en faveur d’une continuation du mouvement correctif haussier en cours. 1er objectif, la borne haute du cadrage haussier horaire, (3093), puis le niveau, 3107.

                  L’enjeu de la séance à venir sera de confirmer le dépassement de la MM20 journalière puis de réussir le franchissement de la résistance, 3070/3072, ce qui permettrait d’envisager une continuation en direction des niveaux, 3093, 3107. Faute de réussir à maintenir la dynamique du mouvement initié en fin de matinée ce mardi, un retour en direction du niveau de cours médian, 3048, de la séance écoulée sera à favoriser. Dans l’éventualité d’une cassure de ce repère, l’hypothèse d’une remise en cause du mouvement correctif haussier en cours, sera à envisager jusqu’au niveau, 3021, en-dessous duquel, une reprise baissière serait fortement probable.

                  Le point clef de la séance sera constitué du niveau, 3072, R1 hebdomadaire.

                  Cliquez pour agrandir


                  Les niveaux d’intervention

                  3127 R2 hebdomadaire
                  3107 retracement majeur 3951/2585
                  3100 Extension 161.80% du mouvement 3078/3041
                  3093 borne haute cadrage horaire
                  3078 extrême J-1

                  POINT CLEF SEANCE 3072 R1 Hebdomadaire


                  3054 niveau d’ouverture annuelle, concordant avec le retracement 38.2%
                  Support fort
                  3048 cours médian j-1
                  3038 retracement 61.80% du mouvement initié à 3013
                  3021 Support hebdomadaire

                  A vaincre sans péril on triomphe sans gloire

                  Commentaire


                  • Merci pour ton retour, Francis.Bien ressourcé , j'espère

                    Commentaire


                    • La séance de ce mercredi a débuté sur une tonalité légèrement négative en réaction au comportement des marchés asiatiques ayant pris acte de perspectives de relance moins importantes qu'espérées en Chine. Rapidement, l’inquiétude persistante sur la capacité de l'Espagne à recapitaliser ses banques a provoqué un retour en force de l’anxiété parmi les opérateurs, échaudés une seconde fois en fin de matinée par l’émission obligataire Italienne difficilement menée à bien avec des taux encore en hausse.
                      Dans ce contexte de morosité, les propos en début d’après-midi de la Commission bancaire qui a fait savoir que la recapitalisation directe des banques par le MES pourrait être envisagée à permis aux opérateurs de retrouver brièvement le sourire, jusqu’à la publication des promesses de ventes dans l’immobilier aux Etats-Unis, ressorties nettement en retrait. En complément à ce panorama particulièrement sombre, en Grèce, un nouveau sondage publié mercredi redonne la Coalition de la Gauche radicale (Syriza), opposée à la rigueur, en tête des intentions de vote. Ce dernier élément conforte l’hypothèse d’un marché condamné à l’instabilité et aux revirements jusqu’au 17 juin, au minimum.

                      Cliquez pour agrandir


                      Dans une ambiance particulièrement délétère la séance de ce mercredi débutée dans la morosité sous le niveau d’ouverture annuelle, 3054, s’est révélée très fortement volatile au gré de l’actualité et des communiqués publiés dans la journée, révélant l’extrême nervosité des intervenants. Malgré la brève éclaircie apportée par les propos de la commission bancaire, en début d’après-midi, la cassure du niveau de support hebdomadaire, 3021, a provoqué une accélération jusqu’au niveau de cours médian, 2993, de la semaine précédente, préservé en clôture journalière.

                      Cliquez pour agrandir


                      La configuration de la bougie journalière remet en cause les dispositions haussières affichées au cours de la séance de mardi et marque l’échec à dépasser la zone de résistance 3054/3070, qui constituait l’enjeu de la séance de ce mercredi. La stabilisation intervenue en fin de séance sur une zone de support nettement identifiable sur les graphiques journalier et horaire ne permet pas d’affirmer que le marché s’est réorienté à la baisse, aussi longtemps que sera préservé le niveau, 2993. Toutefois, la mise sous pression de l’oblique de support journalière moyen terme conduit à penser que le risque de rupture de ce repère est élevé et avec lui, celui d’une accélération en direction des extrêmes atteints ce mois ci.

                      Le niveau clef de la séance se situera à 3008.

                      L’orientation de la séance se fera par rapport au niveau 3008, dont le franchissement provoquerait un nouveau mouvement ascendant ayant pour objet de rétablir le positionnement des cours au-dessus de la zone 3021/3025. Au-delà de ce point crucial l’éventualité d’un mouvement soutenu conduirait à envisager de viser la zone, 3046/3054, dont le franchissement permettrait d’espérer atteindre de nouveau la zone 3070. A l’inverse, l’échec à refranchir, 3008, conduirait à envisager la rupture de l’oblique de support journalière, moyen terme, renforcée par le niveau, 2993 ce qui ouvrirait la voie en direction des niveaux, 2964, éventuellement, 2932.

                      Cliquez pour agrandir


                      LES NIVEAUX D’INTERVENTION

                      3072 R1 HEBDOMADAIRE
                      3065 POINT EXTREME J-1
                      3054 OUVERTURE ANNUELLE
                      3035 61.80% RETRACEMENT MOUVEMENT 3065/2988
                      3021/3025 NIVEAU HEBDOMADAIRE + NIVEAU MEDIAN J-1

                      3008 POINT CLEF SEANCE

                      2993 COURS MEDIAN HEBDOMADAIRE S21
                      2972 EXTENSION 161.80% DU MOUVEMENT 3008/3065
                      2964 S1 MENSUEL
                      2947/2932 ZONE SUPPORT
                      A vaincre sans péril on triomphe sans gloire

                      Commentaire


                      • Malgré la piètre performance des marchés asiatiques pendant la nuit, les opérateurs Européens ont opté en début de séance pour un mouvement de répit aidé en cela par un nouveau repli du chômage en Allemagne, ainsi que par la faiblesse de l'inflation en zone euro, qui laisse des marges de manœuvre à la BCE pour agir. Dans ce contexte le plaidoyer rassurant de Mario Draghi en faveur d’une définition plus nette de l’union Européenne de même que sa proposition d’une union bancaire ont eu l’effet d’une bouffée d’air frais permettant d’apporter un léger soutient tout au long de la matinée.
                        En début d’après midi, les données publiées aux Etats-Unis ont révélé une activité économique toujours en demi-teinte, l’enquête ADP montrant un tassement des créations d’emplois dans le secteur privé, notamment dans l’industrie. Immédiatement après, la révision des chiffres du PIB T1, s’est révélée conforme aux attentes des économistes, à 1.9% en rythme annualisé. Mais, c’est la publication de l’indice PMI de Chicago qui a constitué la véritable grosse déception de la journée, avec un chiffre nettement en retrait par rapport aux attentes. Au final, ce sont des rumeurs relatives à une possible aide du FMI à l’Espagne qui ont permis de terminer la journée sur une note d’optimisme.

                        Cliquez pour agrandir


                        Sous l’effet d’une actualité tour à tour rassurante puis morose la séance de ce jeudi a été essentiellement marquée par la déconvenue provenant des données statistiques relatives à l’état de santé de l’économie Américaine. De ce fait, après, un début de journée poussant les cours en direction de la zone de résistance, 3021/3025, les prises de bénéfices se sont rapidement amplifiées sous l’effet des déceptions se succédant dans l’après-midi, jusqu’à atteindre la borne basse de l’hypothèse de cadrage correctif paramétrée sur le graphique horaire, au contact de laquelle, une forte réaction engendrée par les rumeurs relatives à l’Espagne s’est organisée, provoquant un retour au contact de la zone de résistance vendue en fin de matinée.

                        Cliquez pour agrandir


                        La configuration et le positionnement de la bougie journalière révèlent une bonne tenue de l’oblique journalière haussière de support moyen terme, renforcée par le niveau médian de la semaine écoulée, 2993. La forte réaction organisée au contact de ces repères conduit à penser à une nette volonté des opérateurs de les préserver dans le but de maintenir intacte la possibilité d’un mouvement correctif important pour les séances à venir.

                        L’enjeu de la première séance du mois de juin sera de tenter d’assurer une continuation du mouvement initié à partir de la fin d’après-midi, ce jeudi, avec pour ambition d’extraire les cours du cadrage de consolidation court terme, paramétré sur le graphique horaire. Dans l’éventualité d’une validation de cette hypothèse l’objectif sera de s’approcher des points hauts atteint en début de semaine. A l’inverse, l’échec à réussir à mener à bien la poursuite du mouvement haussier conduira à mettre sous pression la zone de support centrée autour du niveau, 2993, dont la cassure ouvrirait la voie à une accélération baissière en direction des niveaux, 2960, S1 Hebdo et 2932, point extrême du mois de mai.

                        Cliquez pour agrandir


                        Le point clef de la séance sera constitué du niveau, 3025

                        LES NIVEAUX D’INTERVENTION

                        3078 Point haut semaine en cours
                        3063 Extension 161.80% du mouvement 3028/2970
                        3054 Niveau d’ouverture annuelle
                        3036 Extrême J-1
                        3031 MM20 Jour

                        3025 POINT CLEF SEANCE

                        3015 Pivot hebdomadaire
                        2995 Retracement 61.80% du mouvement 2970/3036
                        Concordant avec le niveau médian hebdomadaire S21,2993
                        2977 ½ S1 mensuel
                        2970/2960 Zone de support.

                        A vaincre sans péril on triomphe sans gloire

                        Commentaire


                        • Cette dernière semaine du mois de mai, à été marqué par une actualité particulièrement fertile en mauvaises nouvelles de toute nature, autant en Europe qu’aux Etats-Unis. Le marché est maintenant complètement saturé par le pessimisme, sans perspective d’une issue favorable proche, pour aucun des problèmes qui inquiètent les opérateurs, à l’exception de la Grèce, dont la seule certitude que l’on puisse avoir est que d’une façon ou d’une autre la situation devrait se débloquer à partir du 17 Juin.

                          Dans un contexte ou l’incertitude s’est enrichie jour après jours de mauvaises nouvelles supplémentaires, les premières séances de la semaine ont été marqué par l’échec à dépasser la zone de résistance hebdomadaire, 3070. Cette impuissance à assurer la progression des cours a contribué à initier des prises de positions vendeuses qui se sont amplifiées au gré des publications statistiques et macro-économiques. La rupture de la zone de support hebdomadaire, 3021, qui s’est concrétisée ce vendredi, dés le début de la journée a donné naissance à une accélération jusqu’à la zone du nouveau S1 mensuel, 2902, au contact duquel une stabilisation du mouvement est intervenue.

                          Cliquez pour agrandir


                          La configuration et le positionnement de la bougie hebdomadaire délivrent un signal particulièrement négatif, en englobant l’ensemble des cotations de la semaine précédente et en provoquant la rupture du support oblique moyen terme. La stabilisation du mouvement en clôture hebdomadaire sur la zone2932/2937, conduit à envisager d’en faire le point clef hebdomadaire.

                          L’enjeu de la semaine à venir sera de tenter un mouvement correctif en direction du cours médian de la semaine écoulée, 2991, le dépassement de ce niveau permettrait de viser le niveau, 3021, éventuellement, 3070. A l’inverse l’échec à tenir la zone 2932/2937, conduirait à mettre sous pression le niveau du S1 mensuel, 2902. La rupture de ce point aboutirait à une continuation du mouvement jusqu’au niveau, 2834, éventuellement jusqu’au niveau 2782, qui pourrait former le point extrême de la semaine.

                          3070 Resistance hebdomadaire
                          3021 Niveau hebdomadaire
                          2991 Médian hebdomadaire

                          2931/2937 POINT CLEF HEBDOMADAIRE

                          2902 S1 mensuel
                          2834 Support moyen terme
                          2782 Support

                          ANALYSE JOUR

                          En préliminaire à l’ultime séance de la semaine les intervenants ont pris connaissance du PMI manufacturier Français, confirmant une poursuite de la contraction de l’activité industrielle débutée un an auparavant. Au fil des heures, les nouvelles négatives se sont enchainées, avec un PMI Allemand également en net retrait. Le moment fort de la journée attendu avec impatience par les intervenants, fût la publication des données fédérales Américaines de l’emploi qui sont ressorties nettement inférieures aux attentes, accompagnées d’un taux de chômage en hausse pour la 1ére fois depuis un an. Enfin, Cerise sur le gâteau, la publication de l’ISM manufacturier à révélé un tassement de l’activité industrielle, comme en Europe.

                          En l’absence de perspectives favorables pour la journée, au terme d’une semaine particulièrement fournie en mauvaises nouvelles, les opérateurs ont dés le début de séance initié des positions vendeuses consacrant la rupture du niveau hebdomadaire 3021. Au fil des heures l’enchainement de mauvaises nouvelles confortant les vendeurs, les supports ont été franchis à la baisse, jusqu’au niveau majeur de retracement, 2907, utilisé comme appui pour stabiliser le mouvement des cours, jusqu’en fin de séance.

                          Cliquez pour agrandir


                          La configuration et le positionnement de la bougie journalière illustrent la rupture de la zone de support, 2993, de même que celle de l’oblique moyen terme journalière. A l’issue de cette première séance du mois de juin la poussée baissière constatée ce vendredi a conduit les cours jusqu’au contact du S1 mensuel, dont la présence à contribué à stabiliser le mouvement, de même que le niveau majeur de retracement, 2907, utilisé comme appui, en milieu d’après-midi. L’unité de temps horaire permet de mettre en place un paramétrage dont les bornes pourraient contribuer à encadrer l’évolution des cours.

                          L’enjeu de la première séance de la semaine sera de tenter de stabiliser le mouvement au-dessus du S1 mensuel et d’initier une rotation corrective en direction de la borne haute du cadrage court terme horaire. Le point clef de la séance sera constitué du niveau, 2937. Dans l’éventualité d’une préservation de ce niveau, les objectifs de la journée, consisteront à viser le niveau médian, 2969, de la séance de ce vendredi, ainsi que celui de la semaine écoulée, 2991. L’éventualité d’un dépassement de cette zone laisserait le champ libre en direction de la borne haute du cadrage horaire, vers 3008, puis éventuellement jusqu’au niveau hebdomadaire, 3021. A l’inverse, l’échec à préserver le niveau, 2937, impliquerait la mise sous pression rapide du niveau, 2902, dont la rupture éventuelle ouvrirait la voie en direction du niveau, 2864.

                          Cliquez pour agrandir


                          LES NIVEAUX D’INTERVENTION

                          3021 Niveau hebdomadaire
                          3008 Borne haute du cadrage court terme
                          2991 Niveau médian hebdomadaire S22
                          2977 ½ S1M
                          2969 Niveau médian séance J-1
                          2956 38.2% de retracement du mouvement initié à 3336

                          2937 POINT CLEF SEANCE

                          2907/2902 Zone support appui long potentiel
                          2864 Extension, 261.80% du mouvement 2970/3036
                          2844 ½ S2 mensuel
                          2834 Support moyen terme
                          A vaincre sans péril on triomphe sans gloire

                          Commentaire


                          • Ce lundi en l’absence de véritable actualité macro-économique, les intervenants se sont focalisés sur des espoirs d’interventions prochaines des banques centrales. Ormis l’intérêt manifesté pour de possibles mesures de soutient à l'économie, le point fort de la journée reposait sur l’unique publication concernant les commandes industrielles aux Etats-Unis, ressorties inférieures aux attentes. En ce début de semaine, la faiblesse de l’actualité conjuguée à la fermeture du marché Londonien pour cause de jubilé royal, jusqu’à mardi inclus, a eut pour conséquence une faiblesse notable des volumes traités.

                            Cliquez pour agrandir


                            L’ouverture hebdomadaire en appui sur la base du cadrage court terme à permis aux opérateurs de trouver quelques motivations techniques à un mouvement de rebond correctif qui à permis d’atteindre le niveau de cours médian, 2969, de la séance précédente renforcé en tant qu’objectif par le niveau, 2977, de même que par le pivot hebdomadaire, 2972. En seconde partie de séance, l’absence de catalyseur nécessaire à la poursuite d’un mouvement correctif haussier a aboutit à un retour sur le niveau majeur, 2937, qui constituera le point clef de la séance à venir.

                            Cliquez pour agrandir


                            La configuration et le positionnement de la bougie journalière illustrent la volonté des opérateurs de tenter de stabiliser le mouvement baissier, initié mi-mars, en prenant appui sur la zone de concordance entre le niveau majeur de retracement, 2907 et le S1 mensuel, 2902. Toutefois l’absence d’informations de nature à encourager les acheteurs à se manifester massivement, ne permet pas de provoquer de mouvement volontariste permettant de valider cette hypothèse sans ambiguïté et le risque de rupture du S1 mensuel, 2902 reste possible.

                            L’enjeu de la séance à venir sera de valider l’hypothèse d’une stabilisation du marché par un mouvement au-dessus du niveau clef, 2937, visant a franchir la zone, 2969/2977, puis la borne haute du cadrage horaire, positionnée vers 2990, concordante avec le cours médian hebdomadaire de la semaine passée. Un échec à maintenir les cours au-dessus du niveau clef, 2937, conduirait à mettre immédiatement sous pression le niveau médian J-1, 2929, puis le S1 mensuel, 2902, dont la rupture laisserait la voie libre à une reprise baissière en direction de 2855, éventuellement jusqu’au support hebdomadaire positionné à 2834.

                            Cliquez pour agrandir


                            LES NIVEAUX D’INTERVENTION

                            3021 Niveau Hebdomadaire
                            MM20 Jour Objectif potentiel
                            2991 Niveau médian Hebdomadaire S22
                            2969/2977 Zone de résistance

                            2937 POINT CLEF SEANCE Niveau majeur de retracement

                            2929 61.80% retracement mouvement 2901/2976 Cours médian j-1
                            2902 S1 Mensuel SUPPORT MAJEUR
                            2890 Borne basse cadrage court terme
                            2866 S1 Hebdomadaire
                            2855 Extension 161.80% du mouvement 2901/2977
                            A vaincre sans péril on triomphe sans gloire

                            Commentaire


                            • bonjour gros chameau, je lis avec interet tes posts tout les jours depuis un bout de temps. Je tiens a te féliciter pour la pertinence et la clarté de tes analyses. Elles sont d'une aide précieuse dans mes décisions matinales. Merci

                              Commentaire


                              • Ce mardi, la situation préoccupante de l’Espagne, privée, de fait, d’un accès aux marchés par le niveau des taux qui lui sont proposés, plus, la confusion politique en Grèce avant les élections du 17 juin, tout autant, que la situation économique globale de l’Europe, se sont retrouvés une fois de plus au centre des attentions. Face à cet amoncellement de difficultés, la réunion téléphonique d'urgence entre les ministres des Finances du G7 avait pour but d’apporter une réponse cohérente et globale. De ces grandes manœuvres politico-financières peu de choses ont filtré, ormis l’engagement des Européens de répondre rapidement à la crise, un air déjà entendu à maintes reprises avec le succès que l’on sait. Dans ce contexte, les décisions de la BCE ce mercredi seront attendues avec la plus extrême impatience, alors que de nouvelles difficultés apparaissent avec le secteur bancaire chypriote exposé à la crise Grecque.

                                Cliquez pour agrandir


                                La problématique de la séance écoulée était de tenter et de réussir le franchissement de la zone de résistance, 2969/2977. Les opérateurs sont parvenus à relever ce défi après avoir pris appui sur le pivot journalier au contact duquel les acheteurs se sont manifestés. En fin de séance, l’obstacle majeur constitué par le niveau de cours médian, 2991, de la semaine écoulée a stoppé la progression des cours qui se situent maintenant au-delà de la borne haute du cadrage baissier court terme.

                                Cliquez pour agrandir


                                La configuration journalière bien que toujours baissière depuis l’impulsion initiée mi-mars confirme la volonté des opérateurs de poursuivre le mouvement correctif débuté ce lundi en appui sur le S1 mensuel, 2902.

                                Le point clef de la séance à venir sera constitué du niveau médian de la séance écoulée, 2974, dont la valeur se confond avec celle du pivot journalier.

                                L’enjeu de la journée à venir sera de tenter le dépassement du niveau médian, 2991, de la semaine passée avec comme objectif franchir la MM20 jour pour viser le niveau de résistance hebdomadaire, 3021, concordant avec le gap horaire formé entre les séances du 31 mai et 1er juin. A l’inverse, l’échec à poursuivre la progression conduirait à mettre sous pression le niveau de cours médian, 2974, de la séance écoulée, dont la rupture contribuerait à commencer à remettre en cause le mouvement correctif en cours. La réintégration du cadrage baissier court terme, si elle devait être confirmée par la rupture du niveau 2964, ouvrirait la voie à une continuation dont l’objectif serait un retour possible sur la zone de support 2937/2929.

                                Cliquez pour agrandir


                                LES NIVEAUX D’INTERVENTION

                                3037/3036 R1 Hebdomadaire/Resistance horizontale
                                3021 Resistance Hebdomadaire/Gap horaire
                                MM20 Jour
                                2991 Niveau médian Hebdomadaire S22

                                2974 NIVEAU CLEF Niveau médian J-1 confondu avec pivot jour

                                2964 Support intraday
                                2944 Support intermédiaire/Retracement 50% mouvement initié à 2901.
                                2937/2929 Retracement majeur/ Point clef hebdomadaire/Niveau Médian 04/06/2012
                                2902 S1 Mensuel
                                A vaincre sans péril on triomphe sans gloire

                                Commentaire

                                Chargement...
                                X