Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Ads

Réduire

Archives discussion Petrole de Pro-AT

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Archives discussion Petrole de Pro-AT

    File regroupant les messages liés au Pétrole du site Pro-AT

  • #2
    Pétrole

    Interrogé, deux jours avant une réunion de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), sur le fait de savoir si l'organisation allait appliquer la décision prise début février de réduire de 1 million de barils par jour (mbj) sa production à 23,5 mbj, le ministre du pétrole saoudien, Ali Al-Nouaïmi, a répondu lundi 29 mars par l'affirmative.

    "Cela a déjà été mis en œuvre", a-t-il lancé, remarquant que la décision rentrant en vigueur le 1er avril, les contrats à partir de cette date ont déjà été alloués en mars. "Il y a plein de pétrole", a remarqué le ministre, considéré comme le leader du cartel pétrolier...

    Pour sa part, le ministre algérien de l'énergie, Chakib Khelil a déclaré mardi à Vienne que le report de la réduction prévue de un million de barils par jour "affecterait la crédibilité" de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole.

    Les analystes de marché partagent cette analyse et considéraient comme peu probable que l'OPEP annonce un report de sa baisse de production, par crainte de perdre sa crédibilité. Mais beaucoup relèvent que, dans les faits, cette décision ne sera sans doute pas réellement appliquée tant la demande de brut demeure forte en cette période de reprise économique, notamment en Asie


    http://www.lemonde.fr/
    web/article/0,1-0@2-3234,36-359124,0.html

    Commentaire


    • #3
      L'augmentation du prix de l'essence est devenue un sujet de préoccupation pour les Américains, dont près de la moitié estiment qu'elle affecte leur train de vie. Le prix moyen du carburant est de 1,86 dollar par gallon (0,49 dollar par litre, soit 0,57 euro), soit une augmentation de 23 % depuis la mi-décembre. A un peu plus de six mois de l'élection présidentielle, la question a pris un tour politique, d'autant plus que, dans un livre sur la préparation de la guerre d'Irak, le journaliste Bob Woodward écrit que les dirigeants saoudiens ont exprimé au président George Bush "l'espoir d'ajuster les prix du pétrole, sur une période de dix mois, afin de soutenir l'économie" à l'approche du scrutin.

      Invité de deux chaînes de télévision, dimanche 25 avril, le prince Bandar Ben Sultan, ambassadeur d'Arabie saoudite à Washington, a démenti avoir pris un tel engagement...

      L'ambassadeur a ajouté qu'en 2000, Bill Clinton avait "demandé la même chose" aux dirigeants de Riyad, "parce que les prix montaient trop, au-dessus de 30 dollars". Cette précision semble indiquer que les présidents américains - M. Clinton il y a quatre ans, M. Bush aujourd'hui - ont tendance à s'inquiéter particulièrement du prix du pétrole en période électorale. Le contraire étonnerait...

      Le sénateur du Massachusetts s'est déclaré "profondément troublé"par l'idée que la Maison Blanche ait pu accepter que les Saoudiens laissent monter les prix du pétrole, en 2003, à condition qu'ils inversent le mouvement dans les mois précédant le vote...

      Les dirigeants saoudiens ne se cachent pas d'avoir une politique des prix du pétrole. Le prince Bandar a expliqué qu'elle consiste à tenter de maintenir le baril de brut au-dessous de 30 dollars. Il a assuré qu'il n'y avait pas de "donnant-donnant", qui aurait permis à l'Arabie saoudite de remplir ses coffres, en 2003, avant de faire baisser les prix à temps pour faciliter la réélection de M. Bush. Au demeurant, si un tel "contrat" avait été passé, c'est maintenant que les prix devraient être bas car, selon les spécialistes, le sentiment des électeurs américains sur la situation de l'économie se fixe six mois avant le vote.


      L'article en entier,
      http://www.lemonde.fr/
      web/article/0,1-0@2-3222,36-362470,0.html

      Commentaire


      • #4
        Cliquez pour agrandir



        Cliquez pour agrandir




        Cliquez pour agrandir


        Commentaire


        • #5
          Le baril de brut a clôturé, lundi 3 mai, à son plus haut niveau depuis près de quatorze ans à New York, en raison des craintes liées au terrorisme et d'attentats contre l'infrastructure pétrolière au Moyen-Orient. Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le prix du baril de brut pour livraison en juin a fait un bond de 83 cents, à 38,21 dollars (31,96 euros), sa clôture la plus élevée depuis le 16 octobre 1990, avant le début, en janvier 1991, de la guerre du Golfe.

          http://www.lemonde.fr/
          web/article/0,1-0@2-3234,36-363450,0.html

          Commentaire


          • #6
            De nombreuses raisons ont été avancées ces dernières semaines pour expliquer cette hausse :
            - problèmes de raffinage aux états-unis
            - volonté affichée de l'OPEP de diminuer la production (en réalité cette production est supérieure aux quotas de plus de 1.8 millions de barils/j).
            - craintes de baisse de production au Nigéria et au Vénézuela
            - spéculation sur les futures
            - dernièrement, craintes terroristes

            Se pourrait-il tout simplement (au moins transitoirement) que la demande soit supérieure à l'offre ?

            Pour ceux qui s'intéressent à la "fin du pétrole bon marché", voici un site très intéressant, dont la plus grande partie est traduite en français ! :

            http://wolf.readinglitho.co.uk/francais/index.html

            Commentaire


            • #7
              citation :
              Citation de HerveP

              De nombreuses raisons ont été avancées ces dernières semaines pour expliquer cette hausse :
              - problèmes de raffinage aux états-unis
              - volonté affichée de l'OPEP de diminuer la production (en réalité cette production est supérieure aux quotas de plus de 1.8 millions de barils/j).
              - craintes de baisse de production au Nigéria et au Vénézuela
              - spéculation sur les futures
              - dernièrement, craintes terroristes

              Se pourrait-il tout simplement (au moins transitoirement) que la demande soit supérieure à l'offre ?

              Pour ceux qui s'intéressent à la "fin du pétrole bon marché", voici un site très intéressant, dont la plus grande partie est traduite en français ! :

              http://wolf.readinglitho.co.uk/francais/index.html




              site interressant hervep
              la guerre du petrole a déja commencé.on est deja dans le scénario pessimiste

              Commentaire


              • #8
                Si la demande est en hausse étant donné la croissance aux USA et en chine,il semblerait aussi que du fait de la faible rentabilité de la majorité des actifs,la spéculation soit un facteur haussier important.

                Commentaire


                • #9
                  Petite coïncidence : il y avait ce soir à 19h30 une émission d'une heure consacrée à ce sujet sur France-Culture intitulée : "Le déclin de la production pétrolière est-il imminent ?".

                  Pour l'écouter :

                  http://www.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/...

                  Commentaire


                  • #10
                    oui site interessant.
                    il souligne le role du petrole dans l'agriculture aussi bien pour les machine outils que pour les engrais et donc la difficulte de nourrir la planete avec une baisse de production.il pense que nous sommes au pic de production . ?
                    vrai ou faux, essayez de se desengager un peu du petrole me parait de toute façon la priorité des priorités( et il est dommage que les ecologistes se soit construit politiquement contre le nucleaire)et ce n'est pas une mince affaire vu le degre d'intrication et de corruption de la societe entiere avec cette substance.

                    Commentaire


                    • #11
                      Comme toujours la hausse des cours est dûe aux fonds spéculatifs qui vont pousser les cours au maximum avant de se retirer comme sur l'acier (voir article de La Tribune du 04.05 sur la Chine) Jean paul.

                      Commentaire


                      • #12
                        Un livre sur les ENERGIES qu'il faut absolument lire:
                        L'Energie de Christian NGÔ Dunod à 16€

                        Ressources,technologies,environnement .

                        Commentaire


                        • #13
                          Je suis consterné de voir comment les media français peuvent abuser aussi longtemps les lecteurs même bien avertis de pro(AT) qui se referent au MONDE ou à France CULTURE : DEUX REPAIRES TROTSKISTES bien connus, EXPERTS DE LA DESINFORMATION ET DU TRUQUAGE DES CHIFFRES: cf. Jean Sevilla le terrorisme intellectuel et historiquement correct et aussi de Cohen la face cachée du Monde , difficilement disponibles à la Fnac, et pour cause ! les preuves sont irréfutables.

                          Commentaire


                          • #14
                            Selon une étude de l'ASPO (association spécialisée dans l'étude du pétrole), la production de pétrole atteindrait son pic vers 2020. Puis un déclin avec pour conséquence la hausse spectaculaire des prix. Maintenant, c'est que de la prospective et il peut s'en passer des choses en 20 ans. Des experts évoquent des ressources en pétrole non conventionnel comme les huiles ultra lourdes et d'autres dont j'ai oublié le nom (si quelqu'un connait, ça m'interesserait d'en savoir plus). Ils pensent sérieusement que ces nouveaux pétroles associés aux progrès technologiques dans l'extraction des gisements actuels devraient nous permettre de passer ce siècle sans trop de dégâts. Mais tout ça va nécessiter des investissements conséquents qu'il faudra bien financer et j'ai du mal à voir comment on pourra faire l'impasse sur des hausses de prix.

                            Commentaire


                            • #15
                              Bonjour,

                              De quelle publication de l'ASPO s'agit-il ? Je suis un peu étonné, car dans leur dernière "prévision" (Newsletter d'avril 2004), ils donnent 2005 pour le pétrole conventionnel et 2007 lorsqu'on additionne les pétroles non conventionnels :

                              http://www.peakoil.net/Newsletter/NL40/newsletter40.pdf (page 2)

                              Infos sur les pétroles non-conventionnels :

                              http://www.manicore.com/documentation/formation_pe...
                              http://www.cifeg.org/serveur_web/Doc_pdf/hydrCarb.pdf
                              http://www.cifeg.org/serveur_web/Doc_pdf/nrj2020.pdf

                              Hervé

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X