Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Ads

Réduire

Gbp/chf

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Gbp/chf

    File de discussion consacrée aux échanges sur le pair GBP/CHF

  • #2
    Analyse GBP/CHF ici :
    Troïka : A qui le tour ? & AT GBP/CHF | Univers Bourse

    Commentaire


    • #3
      Pour ne citer que les anticipations sur les changes, en cas de sortie de la Grande-Bretagne nous avons des possibilités de dépréciation du sterling de 15% pour les hypothèses les plus sages et jusqu’à une perte d’un tiers de sa valeur, soit 33%, pour les prévisions plus pessimistes. En prenant la moyenne, autour de 25% de dévaluation, nous avons donc des possibilités d’objectifs raisonnables suivants :

      GBP/CHF actuellement vers 1,41 pourrait dégringoler mathématiquement vers 1 ce qui correspond également à une oblique basse d’un point de vue de l’analyse technique. Cependant un niveau si bas correspond à une terra incognita pour cette paire qui n’a jamais tenté de s’aventurer sous les 1,14 depuis la fin des accords de Bretton Wood. De plus connaissant la dextérité de la BNS pour contrer temporairement une appréciation trop brutale de la devise helvétique il reste plus délicat d’anticiper un objectif tangible sur cette paire.

      Et puisque l’on voit mal comment en cas de victoire du « remain » les cours pourraient aller en sens inverse avec une violence similaire, puisqu’après tout il ne s’agira que d’un statu quo, alors les stops-losses pourraient être ainsi :

      GBP/CHF stop au-delà de 1,5 pour plus de sécurité ce qui fait un gain / risque d’environ 4.

      Analyse complète ici :
      GBP : Bigger is the problem, bigger the opportunity... | Univers Bourse

      Commentaire


      • #4
        RAPPEL :

        Cette caractéristique est un précieux atout pour nous, intervenants de marché généralement ballotés entre craintes et euphories calées sur des jalons qui surgissent sans trop prévenir, et nous nous devons d’en tirer profit. Le marché déteste l’incertitude, en priçant par avance une victoire du « remain » il se rassure, mais dans le même temps il laisse la place à un potentiel incroyable en cas d’avantage au « leave ». Tel un cygne noir à faible probabilité, puisqu’apprécié comme tel sur nos courbes, et à très fort impact, puisque prophétisé ainsi par les partisans du « stay in » qui ont quasiment promis une fin du monde en cas de brexit, nous avons-là de quoi nous préparer, si ce n’est au trade du siècle, au moins à quelques beaux potentiels.
        Bravo à Benoit
        Compte TWITTER / Page FACEBOOK / Chaine YOUTUBE / Compte LINKEDIN

        Commentaire

        Chargement...
        X